La guerre civile algérienne (1990-2006): les interprétations idéologiques et historiques

Rabbah, Chadia (2019) La guerre civile algérienne (1990-2006): les interprétations idéologiques et historiques. [Mémoire]

[img] Text

chadia.rabbah_master1.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Rabbah, Chadia
Directeur de recherche: Alexandropoulos, Jacques
Divisions: UFR Langues, Littératures et Civilisations Etrangères > Département Langues Etrangères > Section Arabe
Diplôme: M1 Langues, cultures et patrimoines du Maghreb (SHS)
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Arabe
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire
Uncontrolled Keywords: Algérie, guerre civile, interprétations idéologiques, violence, militaire, islamiste, historique.
Mots-clés dans une autre langue: Algeria, civil war, ideological understandings, violence, military, islamist, historical.
Abstract: Pays souvent à la une de l'actualité ces derniers mois, l'Algérie voit depuis maintenant plusieurs semaines son peuple manifester son mécontentement et réclamer la prise en compte de ses doléances. Ce dernier souhaite notamment un changement radical du système algérien en place, et le droit de bénéficier d'élections libres et honnêtes. La démission du président de longue date Abdelaziz Bouteflika est donc loin de l'avoir satisfait, et sans surprise, les clans se disputent le pouvoir. Il semblerait qu'Alger n'ait pas tenu compte des erreurs du passé, ce qui se passe actuellement était pourtant prévisible. Malgré le fait que les manifestations semblent se dérouler plutôt calmement, certains observateurs redoutent une répétition de la décennie noire, encore nommée la guerre civile algérienne des années 90. Ce conflit, que nous avons étudié et qui a opposé l'armée à des groupes islamistes pendant des années, a fait couler beaucoup d'encre et deux interprétations idéologiques s'affrontent encore aujourd'hui quant à l'origine de l'ultime violence qui l'a caractérisé. Selon l'interprétation « dialoguiste », c'est un groupe de militaires prêts à tout pour conserver ses privilèges qui en est responsable. Au contraire, selon l'interprétation « éradicationniste », ce sont des islamistes qui souhaitaient l'établissement de la charia dans le pays qui ont fait vivre au peuple un véritable cauchemar. Ce travail de recherche s'intéresse à la pertinence ou non de faire un choix entre ces deux principales versions, de même qu'il s'intéresse à des analyses explicatives se référant au passé historique du pays, et à son fonctionnement depuis l'indépendance.
Résumé dans une autre langue: Nowadays, Algeria makes the headlines and its people is demonstrating its protest through several weeks of demonstrations, claiming to see their grievences addressed. Algerian people mostly want a radical change of the algerian current leadership and the right to access free and fair elections. The resignation of the long-time president Abdelaziz Bouteflika is far from providing a satisfactory answer. Unsurprisingly, the clans started struggling for power. It seems that Alger did not take into account mistakes made in the past. Yet, what is actually happening was predictable. Despite the quite pacific progress of the manifestations, some observers fear a repeat of the black decade, also named the civil algerian war of the 90's. We studied this conflict between the army and islamic groups that lasted for years. Much has been said and written about its origins, and two ideological interpretations of the events are still opposed when it comes to explain its extreme violence. According to « the dialogists », a military group that would do absolutely anything to hold on its privileges is responsible for it. At the opposite, « the eradicators » consider that it is the Islamists aiming at establishing the charia in the country that imposed a real nightmare to the population. This research focuses on the relevance to take a side between these opposed views. Moreover, it investigates other factors inside the country’s history and its functioning since it became independent.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/7561