Pratique du portrait et de l’autoportrait en cycle 3 : Une déstabilisation des stéréotypes liés à ce genre ?

Mayet, Angélique (2019) Pratique du portrait et de l’autoportrait en cycle 3 : Une déstabilisation des stéréotypes liés à ce genre ? [Mémoire]

[img] Text

Angélique.MAYET_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (4MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Mayet, Angélique
Directeur de recherche: Goupy, Evelyne
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts plastiques
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Abstract: Depuis la nuit des temps la question de la représentation a fasciné les hommes. Si, aujourd’hui, faire son portrait relève davantage de la photographie numérique, cela n’a pas toujours été le cas. Tout au long de l’Histoire, les hommes se sont intéressés à leur image : de la légende de Narcisse au selfie, les questions de l’écart et de la ressemblance dans la représentation ont toujours été l’enjeu principal du portrait. Le visage est encore aujourd’hui l’image, le symbole par excellence, de ce genre : lorsque nous devons faire une photo d’identité, nous sommes réduits à montrer notre visage. Cette pratique touche les élèves dès le plus jeune âge avec, entre autres, les photos de classe. Confrontés aux images véhiculées en permanence par les médias, ne deviennentils pas porteurs de préjugés, d’idées préconçues sur la façon de se représenter ? Au vu de cette interrogation et, étant donné que la question de l’identité est au centre de l’image de soi, la thématique du portrait m’a semblé être un sujet intéressant dans la mesure où construire les citoyens de demain fait partie des enjeux fondamentaux de l’école primaire. Pour ce mémoire de recherche, il m’a semblé pertinent de se focaliser sur le regard critique que portent les élèves sur leur propre image et sur leurs expériences quotidiennes du portrait photographique. La première partie de cette étude est consacrée à l’état des lieux de la recherche scientifique. Elle s’achève par une problématique engageant des hypothèses que le recueil de données et l’analyse de celui-ci permettront de valider ou d’infirmer. Enfin, une dernière partie autorisera une conclusion ouvrant sur des perspectives et de nouveaux questionnements.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/7894