L'expérience corporelle comme outil de travail dans la conception d'un projet d'architecture d'intérieur

Bennar, Farah (2019) L'expérience corporelle comme outil de travail dans la conception d'un projet d'architecture d'intérieur. [Mémoire]

[img] Text

Farah.Bennar_master2.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (4MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Titre dans une autre langue: Corporeal experience as a production tool in interior design
Creators: Bennar, Farah
Directeur de recherche: Becheras, Elodie
Divisions: Institut Supérieur Image Design (ISCID)
Diplôme: M2 Design d'espace, couleur, lumière
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts appliqués
Uncontrolled Keywords: Design d'espace, architecture d'intérieur, expérience corporelle, sens, perceptions, danse
Abstract: Ce mémoire, consacré à l’architecture d’intérieur et à l’expérience corporelle, explore les connexions liant deux entités fortes, l’espace et le corps : en effet, on ne peut parler d’architecture d’intérieur sans questionner comment l’espace architectural accueille le corps. Incontestablement, l’espace architectural offre au corps un espace à occuper, un lieu à habiter et où se mouvoir, un terrain de jeu ampli de sensibilité, laissant s’exhaler nos sensations et perceptions. Mais force est de constater qu’aujourd’hui, l’outil informatique a le monopole de la démarche de recherche et de production d’un projet d’architecture d’intérieur, virtualisant alors toutes notions corporelles vis-à-vis de l’espace. Le numérique, matière virtuelle et qui représente la plus grande partie de notre réel aujourd’hui, constitue alors la matière première de ces professionnels, au détriment du corps pour lequel un espace est (re)pensé. Remobiliser le corps, en faire un outil légitime, un capteur d’éléments constituant l’espace, et indirectement, renouer avec le premier sens qui nous a tous éduqués, le sens du toucher. Renouer avec nos mains, dans le faire, et dans le vécu. Voilà tout l’enjeu de cet écrit. Loin de moi la prétention de révolutionner le monde de l’architecture d’intérieur, mais dans ces quelques lignes repose l’idée d’une nouvelle pensée qui (re)mobilise nos corps, et renoue ce lien fort élémentaire entre l’espace et le corps.
Résumé dans une autre langue: This master thesis dedicated to interior design and corporeal experience, investigates the connections and relationship between space and the human body : we can’t speak about interior design or architecture without speaking about how the body (re)acts and lives within it. Architectural space influences our bodies intellectually, physiologically and emotionally with our sensations and perceptions. But nowadays, information technology (IT) specially CAD tools has the monopoly of design and architectal productions. Even though it’s a useful tool that enables to produce easyfully and faster, IT virtualizes any corporeal concepts. Because as mentioned previously, thniking a interior design or architectual project means thinking about the relationship between space and body. Remobilize the body and use it as a legitimate tool in architectural production, with the aim of reconnecting with the first sense that has educated us all, the sense of touch. To reconnect with our hands, our skin sensitivity. Here’s the purpose of this writing : the idea of a new architectural and interior design thought that (re)mobilizes our bodies, and strengthen the relationship between space and human body.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/7954