L’utilisation des conceptions initiales des élèves dans la mise en œuvre d’une séquence disciplinaire en sciences.

Leclaire, Anaïs (2019) L’utilisation des conceptions initiales des élèves dans la mise en œuvre d’une séquence disciplinaire en sciences. [Mémoire]

[img] Text

Anaïs.Leclaire_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (5MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Leclaire, Anaïs
Directeur de recherche: Tassain, Catherine
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Conceptions initiales, Enseignement scientifique
Abstract: Les élèves, lorsqu’ils sont confrontés à un nouvel apprentissage, n’arrivent pas vierge de connaissances. En effet, de par leur expérience personnelle, ils ont des croyances, des connaissances sur le sujet qui peuvent être correctes ou bien s’avérer fausses. Quand on débute une séquence en classe, les élèves ont donc une conception sur le thème étudié. Le problème qui se pose est que cette conception à un ancrage fort dans l’esprit des élèves. Ainsi, suite à la mise en œuvre de toute une séquence, une étude approfondie du sujet, des expériences réalisées en classe, certaines études démontrent que les élèves resteront sur leur « position de départ ». En effet, ils peuvent avoir tout compris mais, c’est malgré tout la conception initiale qui ressortira si on les interroge sur le sujet. Se pose alors la problématique de l’impact de la confrontation des conceptions initiales avec celles de fin de séquence sur l’évolution des conceptions.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/7975