Comment les couleurs poussent-elles ? Le designer coloriste lichénologue au service de l'innovation dans les arts de la mode

Couvrat, Aurélie (2019) Comment les couleurs poussent-elles ? Le designer coloriste lichénologue au service de l'innovation dans les arts de la mode. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Aurélie.Couvrat_master2.pdf


Télécharger (25MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Titre dans une autre langue: How do colours grow ? The lichenologist colour designer at the service of innovation in fashion arts
Creators: Couvrat, Aurélie
Directeur de recherche: Caumon, Celine
Divisions: Institut Supérieur Image Design (ISCID)
Diplôme: M2 Création recherche et innovation en couleur et matière
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts appliqués
Uncontrolled Keywords: Lichen, design couleur, mode, textile, teinture végétale
Mots-clés dans une autre langue: Lichen, colour design, fashion, textile, vegetable dye
Abstract: Diverses sources de distractions sont susceptibles d’attirer notre attention durant une activité telle que la promenade. Parmi elles, les lichens, si omniprésents qu’ils en finissent par devenir presque invisibles pour un promeneur non averti. Pourtant, et pour qui veut bien le découvrir, un potentiel couleur inhérent à ces petits êtres symbiotiques ne cherche qu’à être exploré. Ces derniers se trouvent, en effet, être d’étonnantes matières colorantes dont se vêt la nature. Les lichens habillent les arbres, les roches et bien d’autres substrats ; mais peuvent-ils aussi nous habiller ? Pour un designer coloriste dont le terrain d’action se situe en design de mode et textile, il est donc intéressant de se demander assez naïvement : Comment les couleurs poussent-elles ? Comment l’étude des lichens pourrait-elle mener à découvrir de nouvelles démarches innovantes ?, jusqu’à un questionnement assez dense : En quoi l’adoption d’une posture de lichénologue pour un designer coloriste permet l’émergence de nouvelles méthodologies de création (vectrices d’innovation) dans le domaine des arts de la mode ?, et enfin : Comment les lichens, entités d’une grande richesse mais aussi caractérisés par une grande fragilité peuvent-ils transmettre leur préciosité au design de mode et textile, légitimant ainsi l’appellation « arts de la mode » en lui redonnant du sens ?
Résumé dans une autre langue: During an activity such as a walk, many sources of distractions are prone to draw our intention. Among them, lichens are so pervasive that they end up becoming almost invisible for an average walker. However, for anyone who is willing to discover it, the great colour potential, which is hidden in these symbiotic little organisms, cannot wait to be explored. These latter are actually found to be stunning colour substances, that enhance the beauty of nature. Lichens adorn trees, rocks and many others substrates, but can they also be used on people? For a colourist-designer whose field of action lies in textile and fashion design, it is therefore interesting to wonder quite naively: How do colours grow ? How could the study of lichens lead to the discovery of new creation methods (vectors of innovation) in the field of fashion arts ?, and finally : How can lichens, which have a great wealth to offer but are also defined by a certain fragility, transmit their preciosity to textile and fashion design and legitimate the appellation “fashion arts” by assigning it sense ?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8113