Étude de réception du Gorafi auprès de lycéen.ne.s de 15 à 18 ans. Comment ces jeunes reçoivent-ils.elles les publications de ce site satirique sur leurs réseaux sociaux : entre humour et informations d'actualité ?

Lemaire, Natacha (2019) Étude de réception du Gorafi auprès de lycéen.ne.s de 15 à 18 ans. Comment ces jeunes reçoivent-ils.elles les publications de ce site satirique sur leurs réseaux sociaux : entre humour et informations d'actualité ? [Mémoire]

[img] Text

Natacha.Lemaire_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (700kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Lemaire, Natacha
Directeur de recherche: Leveneur, Laurence
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Education aux médias et à l'information (EMI)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Uncontrolled Keywords: Étude de réception, Le Gorafi, Site d'informations satiriques, Informations d'actualité, Désinformation
Abstract: S'appuyant sur des entretiens semi-directifs menés dans un lycée d'enseignement général, cette étude de réception s'inscrit dans une démarche qualitative et vise à examiner une pratique culturelle : la lecture des publications du Gorafi, site d'informations satiriques, par un échantillon non représentatif de douze lycéen.ne.s de 15 à 18 ans, sur leurs réseaux sociaux, Instagram, Twitter et principalement Facebook. Une analyse catégorielle transversale des données permet de faire émerger certains résultats. La lecture des publications par les interviewé.e.s génère différents types d'interactions, en ligne et hors ligne avec un renforcement des liens forts avec leurs proches. Ils.elles relèvent le pastiche des codes d'écriture journalistiques et « la feintise énonciative » (Jost, 2005) qui permet au Gorafi de parodier le dispositif des sites d'informations du Web. Ces jeunes, grâce à leur forte appétence pour l'information d'actualité, apprécient l'humour décalé du Gorafi. Nos résultats montrent que certains interviewé.e.s font un tel lien avec l'actualité qu'ils.elles se servent parfois des posts du Gorafi pour s'informer. De plus, ils.elles savent reconnaître les trois protagonistes (le locuteur, le destinataire et la cible) dans l'acte d'énonciation qu'est une publication du Gorafi. Ces grilles de lecture leur permettent d'entrer en connivence avec la rédaction, pour apprécier sa vision décalée du monde, ainsi que le jugement que celle-ci porte sur la cible, en général des personnalités connues de la vie politique ou du show-business. Ce qui n'est pas le cas de certains internautes qui prennent les posts du Gorafi au 1er degré et qui l'expriment dans les commentaires conversationnels. Les lycéen.ne.s, s'ils.elles n'écrivent pas de commentaires conversationnels, recherchent pourtant cette lecture pour l'humour qui y circule, même si cela se fait, parfois, au détriment de ceux qui n'ont pas les bons codes de lecture du Gorafi.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8166