Patrimoines [im]matériels

Krawczyk, Sybille (2019) Patrimoines [im]matériels. [Mémoire]

[img] Text

Sybille.KRAWCZYK_master2.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (44MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Krawczyk, Sybille
Directeur de recherche: Denoual, Fabienne
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Arts Plastiques - Design
Diplôme: M2 Design transdisciplinaire, cultures et territoires
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts appliqués
Uncontrolled Keywords: Musée, Patrimoines culturels, PCI, patrimoine culturel immatériel, UNESCO, patrimonialisation muséographie, exposition, scénographie, transmission, médiation, conservation, collecte, design, artefact, mentefact, pédagogie
Abstract: En faisant rupture avec la tradition patrimoniale où les représentations expositoires se sont construites autour de la sacralisation de l’objet, l’apparition récente du concept de patrimoine culturel immatériel dans les institutions culturelles bouscule et trouble le spectre du paysage muséal. Encore aujourd’hui, les musées gardent des difficultés à concevoir et à mettre en forme des pratiques liées à l’immatériel dans des lieux d’expositions ou l’objet a toujours été roi, dès lors que l’on entend que la matière est souvent considérée comme le langage expositoire le plus tangible et le plus facilement compréhensible pour le public. Mais finalement peut-on réellement parler d’immatérialité sans parler de matière ? Dans cette mouvance, cet ouvrage invite à penser le terme de patrimoine immatériel comme un oxymoron qui dépeint une réelle friction entre un objet et les pratiques immatérielles qui lui sont rattachés. L’objet est alors pensé comme une figure prosopopée, il nous parle et témoigne de sa culture, de son époque, de son peuple, de sa langue, de ses savoir-faire…. L’objet (artefact), par l’invocation de sa charge immatérielle (mentefact)patrimonialise des mémoires. Dans sa vertu à être rattaché à des manifestations vivantes et en mouvement, il est le pilier identitaire de la communauté dont il est issu. Intégrer la notion de PCI dans les musées permet alors de réinscrire les musées dans le présent et de repenser les supports de mise en forme permettant de faire vivre ensemble du tangible et de l’intangible. Cet écrit vise ainsi à valoriser la capacité qu’ont les objets ethnographiques à être imbriqués et façonnés par des pratiques, des représentations culturelles qui leur sont rattachées et que des communautés reconnaissent comme faisant partie intégrante de leur patrimoine culturel. « Patrimoines [IM]MATÉRIELS » s’inscrit ainsi à la croisée entre le design, la muséographie et la scénographie.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8237