Le statut sémiotique de la littérarité. Textes, œuvres et délimitation d'un corpus

Langard, Christophe (2019) Le statut sémiotique de la littérarité. Textes, œuvres et délimitation d'un corpus. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Christophe.Langard_these_1248.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: The semiotic status of literalism. Texts, works and delimitation of a corpus
Creators: Langard, Christophe
Directeur de recherche: Zinna, Alessandro
Doctoral school: CLESCO : Comportement, Langage, Éducation, Socialisation, Cognition
Diplôme: Doctorat en Sciences du Langage
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Linguistique générale
Uncontrolled Keywords: Littérature, Littérarité, Sémiotique, Immanence, Transcendance, Oeuvre
Mots-clés en anglais: Literariness, Semiotic, Literature, Immanence, Transcendance
Abstract: Parler de la littérarité c’est tenter de définir ce qui fait d’un texte une œuvre littéraire. L’expression « ce qui fait » rend compte de la difficulté à décrire ce qu’est précisément la littérarité. À défaut de pouvoir la définir, nous nous sommes donné pour tâche d’en donner une représentation. L’étude étymologique a permis de dire ce qu’elle n’est pas, c’est-à-dire substance. Elle est donc fonctionnelle et appartient probablement à la phénoménologie. Établir un statut sémiotique de la littérarité nous permettrait de nous approcher au plus près de sa représentation. Il importait de dresser un corpus sémiotique selon des critères pragmatiques. Nous avons réuni vingt-trois textes ou romans classés en unités de référence, connexes et contrastives. Les unités de référence sont des prix Goncourt dans lesquels nous trouvons la même singularité et particularité de l’œuvre littéraire. Les unités connexes, à l’exception de Modiano qui reçut le prix Nobel de littérature en 2014, sont des œuvres dont la valeur littéraire n’est pas remise en cause mais qui n’ont pas été couronnées par l’Académie Goncourt. Bien qu’elles présentent quelques similarités avec les unités de référence, les unités connexes affichent des différences qui orientent notre réflexion vers la notion de valeur littéraire. Enfin, les unités contrastives permettaient d’une part, de saisir la littérarité là où nous ne l’attendions pas, et d’autre part, d’en formuler les caractéristiques là où elle n’était pas. En admettant que la littérarité naisse avec le texte, sa manifestation et son achèvement nécessitent l’actualisation du texte par le lecteur. Elle coordonne les éléments de la structure élémentaire et veille à leur cohésion et à leur cohérence du texte au champ des interprétations. Entre immanence et transcendance, une zone d’ombre est encore à élucider ; la littérarité peut-elle appartenir à un seul plan d’immanence ou est-elle le plan d’immanence à l’intérieur duquel la transcendance ne serait que le pont entre deux instances de la littérarité.
English abstract: Talk about literariness it’s trying to define what makes a text a literary work. The expression « what makes » reports on the difficulty to describe what is precisely literariness. For want of a definition, we give a representation of it. The etymological research allowed us to say what it is not, that is to say substance.Then, it is functional and probably belongs to phenomenology. Establishing a semiotic status of literacy would allow us to get as closely as possible to its description.It was necessary to draw up a semiotic corpus according pragmatic criterias. We have established 23 texts or novels classified in reference units, related and contrastives. Reference units are Goncourt prices in which we find same uniqueness and particularity of litterary work. The related units, excepted Modiano who received the nobel price of literature in 2014, are works of which the literary value is not calling into question but they were not rewarded by The Goncourt Academy. Despite the fact that they present a few similarities with the reference units, the related units have some differences on the bill and thus orient our reflexion towards the notion of literary value. At last, constrative units allowed us on one hand, to catch literacy where we did not expect it, and on the other hand, to formulate its characteristics where it was not. Assuming that literariness is born with the text, its expression and its completion requires an update of the text by the reader. It coordinates the elements of the elementary structure and ensure their cohesion and their coherence to the text in the field of interpretations. Between immanence and transcendence, a gray area is yet to be elucidated ; can literalism belong to a single plane of immanence or is it the plane of immanence within which transcendence is only the bridge between two instances of literalism ?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8265