La relation patients-soignants dans le cadre de la consultation médicale de prise en charge des patients adultes en situations d'obésités en France : l'analyse de la « grossophobie médicale »

Dubruel, Noémie (2019) La relation patients-soignants dans le cadre de la consultation médicale de prise en charge des patients adultes en situations d'obésités en France : l'analyse de la « grossophobie médicale ». [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Noémie.Dubruel_master2.pdf


Télécharger (3MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Titre dans une autre langue: The patient-caregiver relationship in the support of medical consultation for adult patients in obesity situations in France: the analysis of "medical fatphobia"
Creators: Dubruel, Noémie
Directeur de recherche: Bastiani, Flora
Divisions: UFR Lettres, Philosophie et Musique > Département Philosophie
Diplôme: M2 Ethique du soin et recherche (philosophie, médecine, droit)
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie > Morale, éthique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Alimentation et nutrition
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Droit
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes sur le genre
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Santé publique
Uncontrolled Keywords: grossophobie médicale, obésité, représentations sociales, stigmatisation, relation de soin, libertés fondamentales
Mots-clés dans une autre langue: fat shaming, obesity, social representations, stigmatization, care relationship, fundamental liberties
Abstract: De plus en plus de patients dénoncent la grossophobie médicale. Cette stigmatisation ou discrimination, vécue par des personnes en situation de surpoids ou d’obésités, se retrouve dans le domaine du soin, par des paroles, comportements explicites ou implicites ou bien encore par un environnement ou un matériel médical inadapté. Ceci présente une réelle limite dans la prise en charge de l’obésité en France. L’intérêt est alors de comprendre l’influence des représentations sociales dans un soin perméable à celles-ci, construites et apprises dès le plus jeune âge, puis à tout moment de la vie du patient et du soignant. Des perceptions se rencontrent alors et, accentuées par le manque de traitements efficaces et par une prévention culpabilisante, érigent l’obésité en fatalité dont le patient est responsable. Une étude quantitative à été menée par deux questionnaires diffusés en ligne récoltant 1175 réponses de patients et 65 réponses de soignants. En outre des témoignages de patients ont été analysés afin de comprendre pour pallier une problématique sociale qui se retrouve dans le soin et qui limite fortement une prise en charge mais également un respect de droits fondamentaux.
Résumé dans une autre langue: More and more patients are denouncing « grossophobie médicale » (fat-shaming/ fatphobia) This stigma or discrimination, experienced by people in overweight or obesity, is found in the field of cure, by words, explicit or implicit behavior or even by an inappropriate environment or medical equipment. This presents a real limit in the management of obesity in France. Then the interest is to understand the influence of the social representations in a health field permeable to them, constructed and learned from the youngest age, then at any moment of the patient and the caregiver’s lifes. Perceptions are encountered and, accentuated by the lack of effective treatments and guilt-free prevention, make obesity the fatality of which the patient is responsible. A quantitative study was conducted by two questionnaires distributed online, collecting 1175 patient responses and 65 caregiver responses. In addition, patient testimonies were analyzed in order to understand a social problem that is found in the health field and which strongly limits a care but also a respect of fundamental rights.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8458