La pratique de la méditation en classe peut-elle favoriser l’attention pour une meilleure entrée dans les apprentissages ?

Gouzy, Florence (2019) La pratique de la méditation en classe peut-elle favoriser l’attention pour une meilleure entrée dans les apprentissages ? [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Florence.Gouzy_master2.pdf


Télécharger (1MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Gouzy, Florence
Directeur de recherche: Bara, Florence
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Biotechnologies: Santé-Environnement
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Sciences cognitives
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
Uncontrolled Keywords: Méditation, Relaxation, Apprentissage, Concentration
Abstract: D’après les travaux de Damasio et Delvolvé (2010) le corps et l’esprit sont étroitement liés. L’hypothèse qui en ressortirait serait la suivante : c’est en arrivant à relaxer le corps que l’on pourrait apaiser l’esprit. En parvenant à se sentir bien dans son corps et dans sa tête, l’apprenant se trouverait de fait dans une posture de réception des informations de bonne qualité, et ce grâce à une meilleure concentration et une meilleure écoute. Il devient alors intéressant de se concentrer sur l’intérêt de développer une méthode « psychocorporelle » pour répondre à la demande de mieux-être des élèves et rendre favorable l’entrée dans les apprentissages pour faciliter le travail des enseignants. Partant de ces constats, j’émets l’hypothèse que la pratique de méthodes de relaxation ou de méditation en classe devrait contribuer à créer une atmosphère de mieux-être des élèves avec une meilleure connaissance d’eux-mêmes, tant individuellement qu’au sein du groupe-classe. Cela créerait une disponibilité cognitive qui améliorerait la capacité à canaliser l’attention, ce qui permettrait de développer les performances mnésiques et favoriserait l’entrée dans les apprentissages demandés. Par conséquent, une question majeure en ressort : En quoi les méthodes telles que la relaxation et la méditation peuvent-elles permettre une meilleure entrée dans les apprentissages ?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8485