Caractérisation techno-fonctionnelle et archéométrique d'objets du Bronze final assimilés à des lingots : l'exemple de Saint-Sulpice (Lot)

Meynieux, Gaëlle (2019) Caractérisation techno-fonctionnelle et archéométrique d'objets du Bronze final assimilés à des lingots : l'exemple de Saint-Sulpice (Lot). [Mémoire]

This is the latest version of this item.

[img]
Preview
Text

Gaëlle.Meynieux_master2.pdf


Télécharger (8MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Meynieux, Gaëlle
Directeur de recherche: Milcent, Pierre-Yves
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire de l'Art et Archéologie
Diplôme: M2 Arts, Sociétés et Environnements de la Préhistoire et de la Protohistoire : Europe, Afrique (ASE2P)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie > Préhistoire
Uncontrolled Keywords: Bronze final, lingots, métallurgie, Saint-Sulpice, dépôt, archéométrie
Mots-clés dans une autre langue: Late Bronze Age, ingots, metallurgy, Saint-Sulpice, hoard, archeometry
Abstract: En archéologie, le lingot est une catégorie fonctionnelle mal définie et encore peu étudiée. Pour la période des âges des Métaux et notamment l’âge du Bronze, leur examen est un vecteur d’informations majeurs, encore sous-exploité pour comprendre l’économie du métal. Dans ce mémoire, nous développons une méthode d’étude des objets supposés lingots à partir d’un corpus issu du dépôt métallique non funéraire de Saint-Sulpice, daté du Bronze Final 2 et situé dans le sud-ouest de la France 2. Nous avons essayé de retracer leur chaine opératoire, de leur fabrication à leur fragmentation et mise en dépôt, par l’observation des formes et des surfaces. Nous avons également entrepris de caractériser la qualité de ce métal qui a circulé par l’étude de sa composition et de ces propriétés physiques. Les résultats mettent en évidence la diversité des compositions et des formes de notre corpus. Le métal pouvait circuler dans cette région sous la forme de lingots de cuivre ou de lingots directement alliés. Il se déclinait également en qualité, à travers la propreté des alliages. Les traces de fragmentation montrent que ces objets ont été fragmentés de façon systématique, selon des stratégies de division spécifiques.
Résumé dans une autre langue: In archeology ingots are a functional category that is poorly defined and not so much studied. For the metal ages and in particular the Bronze Age, their analysis is a vector of major information, still under exploited to fully comprehend the economy of metal. In this thesis, we develop a method for studying these objects, supposedly ingots found from the non-funereal metallic hoard of Saint-Sulpice, dated from the Late Bronze Age and located in the south-west of France. We have tried to trace their “chaîne opératoire”, from their manufacture to their fragmentation and depositing by the observation of shapes and surfaces. We have also undertaken the study of its composition and their physical properties to characterize the quality of this metal which has circulated. The results highlight the diversity of compositions and forms of our corpus. The metal could circulate in this region in the form of copper ingots or in the shape of alloyed ingots. It was also declined in quality, through the cleanliness of the alloys. Traces of fragmentation show that these objects have been fragmented in a systematic way and according to specific division strategies.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8604

Available Versions of this Item

  • Caractérisation techno-fonctionnelle et archéométrique d'objets du Bronze final assimilés à des lingots : l'exemple de Saint-Sulpice (Lot). (deposited 19 Sep 2019 09:03) [Currently Displayed]