S'adapter ou adapter son environnement : enjeux du "bien-vieillir" dans la ville

Kubanik, Stéfan (2019) S'adapter ou adapter son environnement : enjeux du "bien-vieillir" dans la ville. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Stéfan.Kubanik_master1.pdf


Télécharger (7MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Kubanik, Stéfan
Directeur de recherche: Rouyer, Alice
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Villes, Habitat et Transition Ecologique
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie > Travail social
Uncontrolled Keywords: Vieillissement, Accessibilité, Isolement, Intégration sociale, Environnement
Abstract: Les enjeux que présentent le phénomène du vieillissement de la population implique de nouvelles réflexions concernant l’organisation de la ville, en lien avec les nouveaux besoins qui apparaissent. Dans une dynamique générale où le nombre de personnes âgées augmente rapidement, la question de l’adaptation de la ville prend une forme double : d’un côté, par les impératifs des pouvoirs publics à proposer des modèles et des aménagements qui prennent en compte les besoins spécifiques des populations âgées, d’un autre côté, par la réponse stratégique des personnes âgées elles-mêmes face à un changement plus ou moins brutal de situation lié à la sénescence et au départ à la retraite. L’environnement proche, et notamment le quartier, devient alors un territoire qui apparaît au premier plan des stratégies d’adaptation : celui-ci offre des possibilités de maintien d’un lien social devenu plus fragile avec l’âge et correspondant davantage aux nouvelles pratiques de mobilité des personnes âgées. Cependant, quelle est la place des travaux d’aménagement, suivant la politique d’adaptation du logement prise par l’ANAH ? Si cette question implique une prise de conscience individuelle cruciale, au vu de la situation actuelle du parc de logements, par le biais de la prévention, il convient également de prendre en compte les liens étroits existants entre l’espace intime, les territoires du quotidien ainsi que les territoires extérieurs occasionnels, dans leurs offres différenciées. Ces considérations à plusieurs échelles questionnent sur ce qui fait l’adaptation en elle-même : s’agit-il simplement de réaliser des travaux pour vieillir sereinement ? Cette étude cherchera à démontrer en quoi la prise en compte des liens construits dans un environnement vécu sont d’autant plus importants pour répondre aux objectifs nationaux du « bien-vieillir » dans les territoires.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8646