L’évaluation des actions publiques pour les mobilités : l’exemple de Bordeaux Métropole

Dulac, Mathieu (2019) L’évaluation des actions publiques pour les mobilités : l’exemple de Bordeaux Métropole. [Rapport de stage]

[img] Text

Mathieu.Dulac_rapportstage.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Rapport de stage
Creators: Dulac, Mathieu
Directeur de recherche: Siino, Corinne
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Transports Mobilités
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie urbaine
Uncontrolled Keywords: Bordeaux Métropole ; Mobilité ; Politique publique ; Evaluation ; POA (Programme d’Orientations et d’Actions)
Abstract: Bordeaux, ville du Sud-Ouest de la France, connaît une dynamique de croissance soutenue. Cette croissance qui s’avère être vertueuse pour la ville, transporte avec elle nombre d’aspects négatifs. En effet, la dynamique économique et le cadre de vie qu’offre Bordeaux a entrainé une arrivée massive d’une nouvelle population résidente, ainsi qu’un grand nombre de travailleurs journaliers. L’offre de transports était jusqu’alors peu adaptée à ces forts besoins en déplacements. La Métropole a dû et doit encore faire face à des réseaux engorgés. Pour cela, un agrandissement et une densification du réseau de transport en commun est prévu, de même que le développement d’un important réseau de pistes cyclables et de cheminement piétons. Par ailleurs, les conditions de circulation sont tels, que la Métropole avec le soutien de l’Etat, procède à la mise en 2X3 voies de la rocade. Enfin, l’objectif principal reste la baisse de la part de la voiture particulière dans l’ensemble des déplacements. Le report modal est en effet primordial pour la Métropole. Pour cela, elle travaille avec les entreprises, et participe à grand nombre d’animations pour participer à l’émergence de bonnes pratiques chez les usagers. Mais une politique publique se heurte à un problème de taille. A-t-elle eu les effets attendus sur les personnes visées ? Quelles évolutions restent à apporter ? Pour cela, l’évaluation des politiques publiques est devenue primordiale. Elle permet de légitimer l’action au niveau de l’Etat qui a délégué ses compétences aux collectivités à partir des années 1980 avec le processus de décentralisation, ainsi qu’au niveau des administrés. Par ailleurs, l’évaluation quel que soit l’état d’avancement de la politique, permet d’établir un diagnostic. Elle permet ainsi de réajuster l’action pour que cette dernière soit le plus efficace possible. L’écoute des administrés mais également des personnes extérieures à la métropole semble aujourd’hui indispensable pour la bonne réussite d’une politique de mobilité.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8674