« Rallumons l’Étoile ! », Comment une association citoyenne se place dans le jeu d’acteurs de la gouvernance des transports ferroviaires afin de promouvoir le RER toulousain ?

Mazurkiewicz, Clément (2019) « Rallumons l’Étoile ! », Comment une association citoyenne se place dans le jeu d’acteurs de la gouvernance des transports ferroviaires afin de promouvoir le RER toulousain ? [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Clément.Mazurkiewicz_master1.pdf


Télécharger (18MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Mazurkiewicz, Clément
Directeur de recherche: Wolff, Jean-Pierre
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Transports Mobilités
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Transport
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie urbaine
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Science politique
Uncontrolled Keywords: RER, Transport, Gouvernance, Toulouse, Rallumons l’étoile
Abstract: Ce mémoire essaie de comprendre comment l’association « Rallumons l’étoile ! », se place dans le jeu d’acteur complexe de la gouvernance des transports afin de placer le RER toulousain dans l’agenda politique. Un RER est un système de transport ferroviaire urbain lourd. Ce système est plus diffusé en Europe qu’en France. Dans notre pay, le RER reste attaché à la région parisienne. Mais des projets de RER se développent dans les métropoles françaises, et le gouvernement commence à changer de paradigme dans ce domaine. Le RER toulousain est dans le débat public de la ville depuis 30 ans. Or, pour plusieurs raisons, la ville ne possède qu’une proto-ligne de RER : la ligne C. Cette dernière est vu comme un contre-exemple pour les deux AOT, qui sont la Région et Tisséo. La question du RER suscite des tensions entre les institutions car la question de la gouvernance du RER est complexe en France. Le RER étant à la fois du ferroviaire et de l’urbain, il concerne tantôt la Région tantôt les groupements de communes. L’association « Rallumons l’étoile ! » s’insère dans ce contexte, et tente de faire renter le RER dans l’agenda politique Toulousain. Elle use de diverses méthodes pour parvenir à cet objectif. Premièrement, elle a un socle de connaissances académiques qui lui permettent d’avoir des stratégies de positionnement politique, et de relations avec les AOT. Elle s’inscrit dans une « démocratie d’interpellation » et tente de créer une coalition d’intérêts en regroupant une multitude d’acteurs (communes, citoyens, entreprises, associations) et entre les AOT (rôle de facilitateur). Deuxièmement, elle construit un savoir technique dans le domaine du RER, qui lui permet de communiquer plus facilement d’égal à égale, et d’apporter des solutions aux AOT (rôle de lobbyiste). Ce mémoire présente aussi l’ensemble des travaux réalisés durant mon stage. Il explique leur méthodologie et de comprendre pourquoi ils ont été demandés. Globalement, ils s’inscrivent dans l’objectif de l’association d’avoir des connaissances afin de mieux construire son projet et un argumentaire plus fourni.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8681