L'Évolution de la prescription littéraire au XXIe siècle

Ten Cate, Saskia (2019) L'Évolution de la prescription littéraire au XXIe siècle. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Saskia.ten Cate_master2.pdf


Télécharger (6MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Ten Cate, Saskia
Directeur de recherche: Barthe-Gay, Clarisse
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Documentation, Archives, Médiathèques et Edition (DDAME)
Diplôme: M2 Edition imprimée et électronique
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes
INFORMATIQUE MATHEMATIQUES TECHNOLOGIES > Informatique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Commerce
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Uncontrolled Keywords: Littérature, journalisme, édition, marketing, numérique
Abstract: Ce mémoire de Master 2 d’Édition Imprimée et Numérique présente un travail de recherche sur l’évolution de la prescription numérique au XXIe siècle. Si les différents travaux de recommandation littéraire ont connu un essor au XIXe, ils se sont par la suite propagé massivement au XXe siècle avec l’évolution des médias et notamment la radio et la télévision, enfin, le XXIe devient le témoins d’une évolution fondamentale au sein de la prescription. En effet, ce ne sont pas seulement les médias qui évoluent et amplifient la puissance de communication littéraire, l’apparition d’internet et son accès populaire et démocratique change les acteurs, les outils et les méthodes de recommandation littéraire. Ces mouvements vont entrainer plusieurs vagues qui vont remettre en question l’identité de la prescription, de ses tenants ainsi que de ces finalités. Ce travail a pour but d’évaluer les évolutions qu’on entrainé l’« hypermédia » internet, comme l’appel le professeur agrégé en communication Sébastien Rouquette , sur cette activité particulière qu’est la prescription littéraire. Effectivement sans être un maillon de la chaîne du livre au sens propre (à défaut d’être un producteur – l’éditeur – un diffuseur ou un commerçant – le libraire), le prescripteur, le critique ou même l’ami sont des éléments clef du commerce du livre. En outre, le profil du critique littéraire est lui-même trouble depuis ses débuts. Un journaliste, un critique, un libraire, un présentateur télévisé ou un amateur peuvent effectuer, consciemment ou non, ce travail de prescription. Et la prescription elle-même est également diverse et variée, elle peut être inconsciente, critique et intellectuelle ou directement commerciale. La première prescription littéraire n’est-elle pas simplement l’acte de mise en forme de l’éditeur et l’ensemble du paratexte ne correspond-il pas à une première démarche de commercialisation ? Le travail suivant analyse et définit les enjeux de la prescription, ainsi que toutes les métamorphoses qu’elle a connu ces dernières décennies. Si la prescription peut être une entreprise naturelle et presque conséquente de la création d’un titre littéraire, elle peut aussi répondre à une industrie peaufinée jusqu’au derniers détails, ou rien n’est laissé au hasard, l’industrie du livre. Une industrie marginale qui est bien plus vaste qu’elle n’y semblerait.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8704