La construction de l’héritage de pollution minière dans la vallée de l’Orbiel

Crowet, Pierre (2019) La construction de l’héritage de pollution minière dans la vallée de l’Orbiel. [Rapport de stage]

[img] Text

Pierre.Crowet_rapportstage.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Rapport de stage
Creators: Crowet, Pierre
Directeur de recherche: Peltier, Anne
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Géographie des changements environnementaux et paysagers
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
Uncontrolled Keywords: Après-mine, pollution minière, arsenic, rémanence du polluant, risque environnemental
Mots-clés dans une autre langue: After-mine, mining pollution, arsenic, pollutant remaining, environmental risk
Abstract: Durant tout le XXème siècle, l’or et l’arsenic ont été produits dans la vallée de l’Orbiel. En résulte la production de 12 millions de tonnes de déchets, qui sont encore aujourd’hui présents sur le territoire. L’essentiel a été traité puis stocké lors de travaux de réhabilitation entre la fin des années 1990 et 2007. Pourtant le territoire fait encore aujourd’hui face à la pollution. Les eaux et les sols sont contaminés, causant des cas d’intoxications. L’Etat, qui est en charge de la gestion du problème, semble ne pas réussir à l’endiguer. Ce mémoire a ainsi pour but d’expliquer en quoi la gestion du problème de pollution minière est particulièrement complexe dans la vallée de l’Orbiel. Pour répondre à cette question, l’étude s’appuie en partie sur la documentation d’une association de protection de l’environnement (appelée Gratte-Papiers) qui s’investit particulièrement sur le problème de pollution minière dans la vallée. Les résultats de ce travail montrent que la gestion de la pollution minière s’est complexifiée, car la réhabilitation des sites présente des failles. D’une part, la station de traitement des eaux d’un stockage minier, l’Artus, rejette des eaux qui contiennent encore de l’arsenic dans l’Orbiel. D’autre part, un autre stockage minier, celui de Montredon, s’avère percé et son contenu s’épanche dans l’environnement. Enfin, une verse à stériles miniers contenant elle aussi de l’arsenic, sur le site de Nartau, n’a même pas été réhabilitée et son contenu peut être mobilisé par un cours d’eau se trouvant à son pied.
Résumé dans une autre langue: Throughout the twentieth century, gold and arsenic were produced in the Orbiel Valley. The result is the production of 12 million tons of waste, which is still present today in the area. The main thing was treated and stored during rehabilitation works between the end of the 1990s and 2007. However, the territory still faces pollution today. The waters and soils are contaminated, causing cases of intoxication. The state, which oversees managing the problem, seems to be unable to contain it. This project aims to explain how the management of the problem of mining pollution is particularly complex in the Orbiel Valley. To answer this question, the study relies in part on the documentation of an environmental protection association (called Gratte-Papiers) which is particularly involved in the problem of mining pollution in the valley. The results of this work show that the management of mining pollution has become more complex, as the rehabilitation of the sites presents flaws. On the one hand, the water treatment plant of a mining storage facility, Artus, discharges water that still contains arsenic in the Orbiel. On the other hand, another mining storage, that of Montredon, proves pierced and its contents are poured into the environment. Finally, a waste rock dump also containing arsenic on the Nartau site has not even been rehabilitated and its contents can be mobilized by a watercourse at its foot.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8706