L’importation d'un genre littéraire d'un pays à un autre : la production éditoriale du nature Writing en France

Landi, Emmà (2019) L’importation d'un genre littéraire d'un pays à un autre : la production éditoriale du nature Writing en France. [Mémoire]

[img] Text

Emmà.LANDI_master2.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (6MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Landi, Emmà
Directeur de recherche: Mazzone, Fanny
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Documentation, Archives, Médiathèques et Edition (DDAME)
Diplôme: M2 Edition imprimée et électronique
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Biodiversité et écologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Uncontrolled Keywords: écriture nature, édition de littérature, éditeurs spécialisés, environnement, écologie, contemplation, nature sauvage
Abstract: Aux États-Unis, il existe un genre littéraire qui replace la nature au centre des préoccupations : c’est le Nature Writing. Écriture nature, écriture de la nature,... ce genre peut être traduit de diverses manières en français. Il ne s’agit pas là d’un nouveau genre, qui aurait été inventé au xxie siècle mais c’est bien au xixe qu’il apparait grâce, notamment, à un homme de lettres et de terrain : Henry-David Thoreau. Ce genre littéraire, qui donne une voix à la nature sauvage et à l’homme qui s’y aventure, trouve un écho culturel en France grâce à des éditeurs généralistes, ou bien spécialisés, comme Oliver Gallmeister. Véritable transfert culturel, le lectorat français peut, grâce à un grand travail de traduction, découvrir des textes fondateurs de la pensée écologiste, partant de Thoreau et passant par des Nature Writers tels qu’Aldo Leopold, Annie Dillard, Rachel Carson et bien d’autres. Entre ode à la nature et récit militant, le Nature Writing se crée une place légitime dans le catalogue de nombreux éditeurs spécialisés. Dans le même temps, des auteurs français tentent de contourner la réputation d’écriture environnementaliste française, trop longtemps rattachée à un certain « régionalisme » et « communautarisme ».
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8709