La banalité du mal dans l'oeuvre documentaire de Marcela Said et Jean de Certeau "El Mocito" (2011)

Koehl, Laura (2019) La banalité du mal dans l'oeuvre documentaire de Marcela Said et Jean de Certeau "El Mocito" (2011). [Mémoire]

[img] Text

Laura.Koehl_master1.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (416kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Koehl, Laura
Directeur de recherche: Yannopoulos, Alexis
Divisions: Institut Pluridisciplinaire pour les Etudes sur les Amériques à Toulouse (IPEAT)
Diplôme: M1 Etudes sur les Amériques (ALL)
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle > Cinéma
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie > Morale, éthique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Droit
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire contemporaine
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Psychologie sociale
Uncontrolled Keywords: Chili, Mémoire, Marcela Said, El Mocito, Banalité, Mal
Abstract: Le documentaire "El Mocito" amène au-devant de la scène contemporaine de l'Histoire chilienne un bourreau ou un coupable ambigu, qui doit justifier son innocence. Dans une démarche cinématographique de "politique de la mémoire", c'est une "des petites mains" de l'entreprise du régime dictatorial qui souhaite prouver son innocence et non une victime ou une famille de victime qui doit justifier son tort. Peut-on comprendre les crimes contre l'humanité commis au Chili et dans le monde à travers ce personnage rendu connu par l'intérêt de Marcela Said pour la question des Droits de l'Homme dans le discours politique de la démocratie chilienne et quels sont les enjeux de l'émancipation post-dictatoriale, sont les approches relayées dans ce travail.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8759