Apports de la Géomatique à la compréhension des paléoenvironnements lacustres (Lac Pavin et lac de Loures-Barousse)

Arricau, Victor (2019) Apports de la Géomatique à la compréhension des paléoenvironnements lacustres (Lac Pavin et lac de Loures-Barousse). [Rapport de stage]

[img]
Preview
Text

Victor.Arricau_rapportstage.pdf


Télécharger (6MB) | Preview
Item Type: Rapport de stage
Creators: Arricau, Victor
Directeur de recherche: Chapron, Emmanuel
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Géographie de l'Environnement et du Paysage
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Cartographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie physique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Hydrologie
Abstract: Les études du lac de Loures-Barousse (piedmont des Pyrénées) et du Pavin (Auvergne) se basent à la fois sur une sismique réflexion à haute résolution ainsi que sur l’analyse de carottes sédimentaires. La combinaison de ces données nous permet de comprendre des moments clé dans la l’histoire de chacun de ces lacs. En plus de ces données intrinsèques aux lacs l’emploi des cartes topobathymétriques a permis une meilleure compréhension des environnements lacustres. Pour le lac de Loures-Barousse l’étude de travaux antérieurs et l’usage des SIG ont permis la reconstruction du paléolac de la Garonne ainsi que l’estimation de son niveau avant et après 15 470 +/- 430 BP. De plus, les campagnes de sismique réflexion et de carottage ont permis d’obtenir une bathymétrie du fond du lac artificiel de Loures-Barousse (lac de gravière) ainsi que la topographie du toit des granulats à la fin de l’exploitation de la carrière. Ces deux horizons ont pu permettre la réalisation d’une carte d’épaisseur sédimentaire des limons laissés principalement lors de la crue de 2013, comme le confirme l’analyse de la carotte LB19-A. Enfin, nous avons pu affiner la zone d’expansion maximale de cette crue de la Garonne en 2013. Cela nous permet de souligner l’influence du comblement du paléolac de la Garonne et d’une moraine frontale du glacier de la Garonne, sur la répartition des zones inondées dans ce secteur des Pyrénées. Pour le lac Pavin nous avons d’une part pu mettre en exergue grâce à une étude d’XRF de potentiels marqueurs d’éruption limnique. Ensuite, ces études ont permis de remarquer que la forme atypique du glissement AD600 résulte peut-être d’un maillage trop large du secteur. Une grille plus fines lignes sismiques seraient donc ici nécessaire. Enfin, tout comme pour le paléolac de la Garonne il a été possible de calculer et même de cuber le volume d’eau perdu à chaque variation du niveau du lac. L’objectif global de ce mémoire est de montrer l’importance de coupler l’emploi de la géomatique à des approches sédimentologiques en laboratoire et sur le terrain afin d’optimiser le temps des études et de cerner au mieux les problématiques d’un système lacustre. Mots clés : SIG, Pavin, Lac, Sédimentation, Crue, Garonne, Variation niveau de lac, Eruption Limnique, Paléolac, Géohistoire
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8767