Le développement de l'écomobilité en milieu urbain: entre déterminisme géographique, politiques publiques et sensibilisation des populations

Lamotte, Laetitia (2019) Le développement de l'écomobilité en milieu urbain: entre déterminisme géographique, politiques publiques et sensibilisation des populations. [Rapport de stage]

[img]
Preview
Text

Laetitia.Lamotte_rapportstage.pdf


Télécharger (4MB) | Preview
Item Type: Rapport de stage
Creators: Lamotte, Laetitia
Directeur de recherche: Vidal, Franck
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Géographie des changements environnementaux et paysagers
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie urbaine
Abstract: Avec plus de 1.28 milliards de voitures dans le monde en 2018, les véhicules pourtant au cœur de nos sociétés contemporaines, soulèvent aujourd’hui de nombreux problèmes. Entre pollution atmosphérique, épuisement des ressources, détérioration du cadre de vie et multiplication des problèmes de santé liés à la qualité de l’air, l’utilisation de la voiture est de plus en plus pointée du doigt. Face à ce constat, une véritable prise de conscience émerge peu à peu et les comportements tendent à évoluer en faveur de mobilités plus respectueuses de l’environnement et de notre santé. L’écomobilité est une notion relativement récente désignant ces modes de transports moins polluants et moins nuisibles pour l’environnement. Aujourd’hui le développement de l’écomobilité connaît de fortes disparités selon les territoires. Les facteurs pouvant expliquer ses différences sont multiples. Entre histoire des villes, culture, localisation et contexte géographique, chaque territoire possède des caractéristiques propres pouvant contraindre ou, au contraire, favoriser le développement des modes de transport alternatifs à la voiture. Malgré toutes ces caractéristiques physiques, les politiques publiques, décidant de l’aménagement de la ville ainsi que de la mise en place d’une offre de transport pouvant pallier à l’abandon de la voiture individuelle, apparaissent comme le facteur le plus déterminant dans l’essor de l’écomobilité. Au-delà de la mise à disposition d’infrastructures, la sensibilisation des populations permet d’accompagner les changements de pratique. L’éducation à l’environnement et la sensibilisation des jeunes est donc l’un des enjeux clé du développement de l’écomobilité.
Résumé dans une autre langue: At the center of this global world the number of cars in use has risen to around 1.28 million as of 2018. Being central to everyday use has had inumerable negative consequences. Issues including air pollution, over use of natural resources, the deterioration of quality of life in the city and serious health ramificatios due to air quality, cars in everyday life becomes questionable. Facing these issues we have started to think about more sustanaible and health conscious methods of transportation that try to aleviate these currents problems. The idea of sustainable methods of transportation is a relatively new concept in order to create less pollution and reduce the environmental impact. The current development of sustainable transportation varies greatly depending on the locale. There are many factors that can explain these disparities. Whether historical planning, culture or geographic area, each city has characteristics that can impede or conversely accelerate the development of sustainable transportation. Disregarding the physical elements, local politics play a decisive role in whether sustainable transportation is implimented as they control the development of public transportation and or car alternatives. In order for sustainable transportation to be effective they have to be implemented with practical everyday use to the general public in mind. It is therefore vital to educate the younger generation about environmentally conscious and sustainable practices to continue to develop these efforts and potentially develop better options.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8770