Les formes de vie non-humaines et leurs représentations dans la série Harry Potter de J.K Rowling à travers les comparaisons inter espèces

Babe, Maëva (2019) Les formes de vie non-humaines et leurs représentations dans la série Harry Potter de J.K Rowling à travers les comparaisons inter espèces. [Mémoire]

[img] Text

Maëva.BABE_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (850kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Titre dans une autre langue: The representation of nonhuman life forms in J.K. Rowling’s Harry Potter series through interspecies comparisons
Creators: Babe, Maëva
Directeur de recherche: Birgy, Philippe
Divisions: UFR Langues, Littératures et Civilisations Etrangères > Département Etudes du Monde Anglophone (DEMA)
Diplôme: M2 Etudes anglophones
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Anglais
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes > Anglais
Uncontrolled Keywords: Harry Potter, études animalistes, non-humains, trnasformations, comparaisons.
Mots-clés dans une autre langue: Harry Potter, animal studies, non-humans, transformations, comparisons.
Abstract: Il s’agit d’une tentative pour déterminer le statut des vies non-humaines dans la série de livres Harry Potter de J.K. Rowling à travers l’étude des métamorphoses décrites dans le texte ainsi que des comparaisons (ici considérées comme une espèce de transformation linguistique) impliquant des espèces différentes. Si à première vue cela semble troubler les frontières entre les espèces et impliquer que le monde magique est fondamentalement animiste, cela peut tout autant renforcer ces frontières et placer les humains au-dessus de tout autre, trahissant ainsi les contours d’une vision du monde profondément anthropocentrique. Ce genre de représentation des relations entre les humains et les animaux non-humains peut être problématique dans la mesure où on peut le considérer comme contribuant à la perpétuation de conceptions du monde dangereuses pour ses éléments les plus vulnérables et précieux, particulièrement dans un contexte de grandes inquiétudes autant écologiques qu’éthiques. Il est notamment intéressant d’observer comment les personnages humains animalisés sont présentés afin de comprendre l’attitude générale de la série envers les animaux non-humains.
Résumé dans une autre langue: This dissertation is an attempt to assess the status of non-human life in the popular book series Harry Potter by J.K. Rowling through the study of narrated metamorphoses throughout the story as well as comparisons—here considered as a kind of linguistic transformation—involving different species. If at first this seems to blur the boundaries between species and establish the magical world as fundamentally animistic, it could as well reinforce those boundaries and place humans more firmly as superior to all else, thus betraying the outlines of a profoundly anthropocentric worldview. This type of representation of the relation between humans and non-human animals may be problematic in that it could be deemed to contribute to perpetuate conceptions of the world that are detrimental to its most vulnerable and valuable parts, in a context of serious ecological and ethical concerns. The consequences of the suggestion of animality within human characters are particularly investigated to determine the general attitudes of the series towards non-human animals.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8834