Etude de la mobilité dans le développement des territoires de montagne : le cas de la Reine des Pyrénées, Bagnères-de-Luchon

Bejarano, Paul (2019) Etude de la mobilité dans le développement des territoires de montagne : le cas de la Reine des Pyrénées, Bagnères-de-Luchon. [Mémoire]

[img] Text

Paul.BEJARANO_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (38MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Bejarano, Paul
Directeur de recherche: Rouyer, Alice
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Villes, Habitat et Transition Ecologique
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Tourisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Développement durable
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Transport
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Biodiversité et écologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Cartographie
Uncontrolled Keywords: Mobilité – Développement territorial – Territoire de montagne - Tourisme – Développement durable – Ecomobilité - Mobilités douces
Abstract: Nous sommes aujourd’hui confrontés dans nos déplacements à des enjeux pluriels: la congestion du trafic routier, le réchauffement climatique, l’augmentation des prix de l’énergie qui pèse sur le budget de ceux qui sont obligés de se déplacer en voiture et les considérations liées à l’équité sociale. Ce constat témoigne de la nécessité de repenser la place des mobilités dans notre société. Le mode d’usage de l’automobile est incompatible avec les exigences énergétiques et environnementales. Notre système automobile ne peut plus être considéré comme durable sous sa forme actuelle. Les émissions de gaz à effet de serre du transport ont augmenté de près de 20 % depuis 1990. Notre parc automobile a doublé en une trentaine d’années, de même que nos déplacements en voiture. Les solutions sont nettement plus complexes à définir pour les territoires de montagne : leur étendue géographique, l’habitat dispersé et le manque d’efficacité des transports collectifs qui en résulte conduisent à y privilégier le mode automobile. Envisager le devenir de la mobilité sur ces territoires à faible densité de population méritait donc une attention particulière. C’est dans cette logique que nous avons tenté de mener une réflexion prospective et spécifique sur le territoire luchonnais. Ce mémoire permet de comprendre dans quelles mesures les écomobilités, peuvent mettre en avant un territoire de montagne, sous le prisme des variantes environnementales, sociales et économiques.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8849