Étude sociotechnique du métamoteur de recherche Lilo : quelle stratégie de communication et quel modèle économique pour exister sur le marché de la recherche d'information sur Internet en revendiquant une dimension éthique et solidaire ?

Renault, Carole (2019) Étude sociotechnique du métamoteur de recherche Lilo : quelle stratégie de communication et quel modèle économique pour exister sur le marché de la recherche d'information sur Internet en revendiquant une dimension éthique et solidaire ? [Mémoire]

[img] Text

Carole.Renault_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (3MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Renault, Carole
Directeur de recherche: Sire, Guillaume
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Education aux médias et à l'information (EMI)
Subjects: INFORMATIQUE MATHEMATIQUES TECHNOLOGIES > Informatique > Recherche d'information
INFORMATIQUE MATHEMATIQUES TECHNOLOGIES > Informatique > Web
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Uncontrolled Keywords: Métamoteur de recherche, Moteur alternatif, Moteur de recherche, Recherche d’information, Entrepreneuriat social
Abstract: Le secteur mondial de la recherche d’information sur Internet est dominé par Google, Bing et Yahoo ! qui se partagent la quasi-totalité des parts de marché. Des moteurs alternatifs font cependant le pari de s’y frayer une place : c’est le cas du métamoteur Lilo lancé en 2015 qui permet à ses usagers de soutenir des projets durables et solidaires lorsqu’ils réalisent des requêtes. L’objet de cette étude est de dresser le portrait sociotechnique de cet outil de recherche et de définir son modèle économique. En étudiant notamment les données mises à disposition par Lilo sur son site, nous comprenons que l’entreprise a conclu des accords commerciaux avec Google, Bing et Yahoo ! qui lui fournissent leur technologie et leur régie publicitaire : l’affichage de liens sponsorisés permet ainsi de générer des revenus et de proposer aux usagers qu’ils soient reversés à des associations partenaires. Vu le positionnement de Lilo, on s’interroge toutefois sur l’aspect éthique de la démarche puisqu’il contribue à la position dominante de Google. La politique de communication de Lilo se révèle bien souvent opaque au sujet du fonctionnement économique et des moyens mis en œuvre pour respecter la vie privée des utilisateurs. Une série de requêtes comparatives permet d’aboutir à la conclusion que le métamoteur sollicite exclusivement Bing, affiche davantage de publicités, et offre des résultats qui ne donnent pas entière satisfaction en termes de pertinence. Lilo, que l’on qualifiera de « moteur de l’ambiguïté » semble ainsi privilégier une éthique conséquentialiste.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8904