Evaluer et améliorer la perméabilité écologique des ouvrages d’art non dédiés à la faune sauvage

Pradines, lea (2019) Evaluer et améliorer la perméabilité écologique des ouvrages d’art non dédiés à la faune sauvage. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

lea.Pradines_master2.pdf


Télécharger (7MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Pradines, lea
Directeur de recherche: Roy, Johan
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Géographie des changements environnementaux et paysagers
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Biodiversité et écologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Milieux et changements globaux
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Cartographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Paysage
Uncontrolled Keywords: ILT, continuité écologique, corridor écologique, rupture, perméabilité, fragmentation du paysage, Schéma Régional de Cohérence Ecologique, rupture écologique
Abstract: En 1992 se déroule le sommet de la terre à Rio, il est reconnu que la fragmentation du paysage et l'homogénéisation des sols, modifient les écosystèmes. C’est un processus reconnu d’érosion de la biodiversité qui impacte les services ecosystémiques rendus à l’Homme (Maliejean-Dubois, 2016). Depuis, la France a mis en place les Schémas Régionaux de Cohérence Ecologique (SRCE) pour prendre en compte les questions de continuité écologique avec l’identification de réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques dans les politiques d’aménagement du territoire. Le projet Via Fauna tend à repondre aux objectifs du SRCE dans l’amélioration et la valorisation des connaissances sur les interactions entre les continuités écologiques terrestres et les Infrastructures Linéaires de Transport (ILT) existantes. La création d’un modèle de « friction-dispersion » permet de mieux appréhender les déplacements théoriques de la faune selon l’occupation du sol, et d’identifier les zones de perméabilité des ILT sur le territoire régional de Midi-Pyrénées. La base de données d’Ouvrages Routiers, Ferroviaires et Hydraulique (ORFeH), est la première à rassembler tous les ouvrages sur un même support, elle est prédictive, donc théorique. Les notes de frictions des ouvrages sont calculées à partir de caractéristiques diverses, qui demandent de collecter de données, pour être au plus proche de la réalité du terrain. Ce modèle vise à identifier des ouvrages où la continuité écologique a besoin d’être aménagée afin de pérenniser ce passage. Aidée de multiples partenaires, la Fédération Régionale des Chasseurs d’Occitanie tente de comprendre les mécanismes entre continuité écologique terrestre et ILT.
Résumé dans une autre langue: In 1992, the Earth Summit took place in Rio, it is recognized that landscape fragmentation and soil homogenization modify ecosystems. It is a recognized process of biodiversity erosion that impacts ecosystem services provided to humans (Maliejean-Dubois, 2016). Since then, France has set up the Regional Ecological Coherence Schemes (SRCE) to take into account ecological continuity issues with the identification of biodiversity reservoirs and ecological corridors in spatial planning policies. The Via Fauna project aims to meet the objectives of the SRCE in improving and enhancing knowledge on the interactions between terrestrial ecological continuities and existing ILTs (Linear Transport Infrastructure). The creation of a "friction-dispersion" model makes it possible to understand wildlife movement according to land use, and to identify areas of ILT permeability in the Midi-Pyrénées regional territory. The Road, Rail and Hydraulic Works Database (ORFeH) is the first to gather all the works on the same support. The friction notes of the structures are calculated on the basis of various characteristics, which require data collection, to be as close as possible to the reality on the ground. This model aims to identify structures where ecological continuity needs to be developed in order to perpetuate this passage. With the help of multiple partners, the Fédération régionale des chasseurs Occitanie is trying to understand the mechanisms between terrestrial ecological continuity and ILT.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8925