Des transports pour faire région ? Les transports comme élément de légitimation de la fusion régionale en Occitanie

Revelli, Bruno (2019) Des transports pour faire région ? Les transports comme élément de légitimation de la fusion régionale en Occitanie. [Thesis]

[img]
Preview
Version de Diffusion
Text

Bruno.Revelli_these_7607.pdf


Télécharger (18MB) | Preview
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Can transports make the region ? Transports as an element of legitimization of the regional fusion in Occitania
Creators: Revelli, Bruno
Directeur de recherche: Wolff, Jean-Pierre
Doctoral school: TESC : Temps, Espace, Société, Culture
Research unit: Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires - LISST
Diplôme: Doctorat en Géographie
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
Uncontrolled Keywords: Région, Transports, Aménagement du territoire, Occitanie, Infrastructure, Ferroviaire
Mots-clés en anglais: Region, Transport, Land settlement, Occitania, Infrastructure, Railways
Abstract: Autorités organisatrices des transports d’intérêts régionaux depuis 2002, les Régions françaises se sont beaucoup appuyées sur leur compétence en matière de transports ferroviaires pour s’affirmer parmi les collectivités territoriales françaises. Alors que leurs actions ont eu tendance à renforcer l’accessibilité de leur capitale et à délaisser les liaisons frontalières, la fusion régionale du 1er janvier 2016 repose la question de la mobilisation des transports pour renforcer la légitimité territoriale des nouveaux ensembles. Cette thèse a pour objectif d’étudier le rôle de la politique régionale des transports dans la légitimation de la fusion régionale à travers le cas de l’Occitanie. Si les transports ferroviaires de voyageurs y occupent une place prépondérante, l’approche des transports englobe également les lignes d’autocars et le fret de marchandises. Elle prolonge ainsi les réflexions existantes sur les interactions entre réseaux de transports et territoires. Alors que la fusion régionale a suscité de vives contestations locales, le nouveau pouvoir politique a fait des transports l’une des priorités de son action. Ils doivent incarner la nouvelle cohésion régionale et renforcer les liens au sein du nouveau périmètre. Cette thèse montre comment les acteurs publics tentent de légitimer le nouveau découpage à travers une politique régionale des transports renouvelée. Cette recherche mobilise un corpus de recherche qui repose sur les procédures de consultation régionale et de contractualisation, sur la communication institutionnelle, sur les discours des différents acteurs, sur l’évolution des priorités d’investissements dans les infrastructures et l’offre ferroviaire, et sur l’étude de l’évolution du contexte institutionnel et sectoriel.
English abstract: As authorities organising of regional interests’ transports since 2002, the French Regions have heavily relied on their competence in rail transport to strengthen their legitimacy. While their actions have tended to improve the accessibility of their capital and to abandon border links, the regional merger of the 1st January of 2016 raises the question of mobilising transports to enhance the territorial legitimacy of the new entities. This thesis aims to study the role of the regional transport policy in legitimizing the regional fusion through the case of Occitania. While passengers’ rail transport play a major role, the transport approach also includes coach lines and freight transport. It extends the reflections to the interactions between transport networks and territories. While the regional merger has given rise to strong local protests, the new political power has made transports one of its priorities. They must embody the new regional cohesion and strengthen the links within the new perimeter. We seek to show how public actors are trying to legitimize the new division through a renewed regional transport policy by mobilizing various medias. These are based on regional procedures of consultation and contractualisation, on the institutional communications, on the views of the various stakeholders, on the evolution of investment priorities in infrastructure and rail supplies, on the study of the evolution of institutional and sectoral frameworks.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9077