Essai de paléosociologie aurignacienne. Gestion des équipements lithiques et transmission des savoir-faire parmi les communautés établies dans le sud de la France

Anderson, Lars (2019) Essai de paléosociologie aurignacienne. Gestion des équipements lithiques et transmission des savoir-faire parmi les communautés établies dans le sud de la France. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Lars.Anderson_these_5282.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (26MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: A discussion of Aurignacian paleosociology. Lithic toolkit management and the transmission of know-how in communities established in the south of France
Creators: Anderson, Lars
Directeur de recherche: Bon, François
Doctoral school: TESC : Temps, Espace, Société, Culture
Research unit: Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés - TRACES
Diplôme: Doctorat en Préhistoire
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie > Préhistoire
Uncontrolled Keywords: Technologie lithique, Matières premières, Territoire, Apprentissage, Aurignacien
Mots-clés en anglais: Lithic technology, Raw Materials, Territory, Apprenticeship, Aurignacian
Abstract: L’Aurignacien, daté entre 42 et 33 000 ans avant le présent, marque plusieurs basculements importants pour l’histoire de l’humanité. Il représente l’arrivée d’Homo sapiens en Europe de l’Ouest et illustre des changements importants dans les comportements dans le cadre de la transition entre le Paléolithique moyen et supérieur. Ce travail vise à contribuer au renouvellement des axes de recherches sur l’organisation socio-économique des groupes aurignaciens dans le sud de la France, à travers une approche palethnologique et paléosociologique. Une méthode d’étude des industries lithiques a été développée afin de cibler trois axes de variabilité : les intentions techniques, les contraintes de matières premières et les performances de taille. Aborder ainsi une industrie met en exergue les activités techniques ayant eu lieu sur le site et fournit un profil sociologique des acteurs, permettant de mieux situer chaque site au sein d’un circuit nomade. Cette démarche économique et sociologique a été appliquée à un site en grotte (La Tuto de Camalhot), et une description palethnologique a été également intégrée à l’étude de trois sites de plein air (Régismont-le-Haut, Champ-Parel 3, Brignol). L’étude du matériel est enrichie par un cadre théorique fondé sur le croisement de données ethnologiques sur les chasseurs-cueilleurs subactuels avec des modèles psychologiques et ethnologiques sur l’acquisition des habiletés. Cela permet ensuite d’établir une middle-range theory liant le groupe, les individus et la mobilité. La synthèse des résultats issus de ces quatre études de cas permet de proposer un modèle d’organisation socio-économique applicable au minimum à l’échelle du Sud-Ouest français durant l’Aurignacien ancien. Cette discussion fournit la base d’une mise en perspective plus large abordant l’évolution des groupes et du territoire au cours de l’Aurignacien lato sensu, mais également la structuration des modes et voies de transmission des savoir-faire sur le temps long.
English abstract: The Aurignacian, which dates between 42 and 33 thousand years ago, represents several important changes in regards to the history of humanity. It marks the arrival of Homo sapiens in Western Europe and illustrates several behavioural shifts within the context of the Middle to Upper Palaeolithic transition. This work aims to contribute to a renewal of research axes pertaining to the socio-economic organization of Aurignacian groups in the south of France via a palethnological and paleosociological approach. A method for the study of lithic industries was developed in order to target three axes of variability: technical intentions, raw material constraints, and knapping performance. Approaching lithic toolkits in this manner highlights the technical activities occurring on site and provides a sociological profile of the actors responsible, permitting us to better situate each site within a nomadic circuit. This economic and sociological procedure was applied to one cave site (La Tuto de Camalhot), and a palethnological description was additionally integrated into the study of three open-air sites (Régismont-le-Haut, Champ-Parel 3, Brignol). The study of the material is also enriched by a theoretical framework founded on the crossing of ethnoarchaeological data on sub-actual hunter-gatherer groups with psychological and ethnological models of skill acquisition. This in turn allows for the development of a middle-range theory linking the group, individuals, and mobility. The synthesis of the results from these four case studies allows for the proposal of a socio-economic model of organization applicable, at the least, at the scale of southwestern France during the Early Aurignacian. This discussion also provides the basis for a greater perspective that broaches the evolution of groups and their territories through the Aurignacian lato sensu, but equally the structuration of the means and ways of knowledge transmission in the longue durée.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9108