Le Magdalénien après la Nature : une étude des relations entre humains et animaux durant le Magdalénien moyen

Birouste, Clément (2018) Le Magdalénien après la Nature : une étude des relations entre humains et animaux durant le Magdalénien moyen. [Thesis]

[img]
Preview
Version de Diffusion
Text

Clément.Birouste_these_7125.pdf


Télécharger (5MB) | Preview
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Magdalenian after Nature : a study of human-animal relationships during the middle Magdalenian
Creators: Birouste, Clément
Directeur de recherche: Bon, François
Doctoral school: TESC : Temps, Espace, Société, Culture
Research unit: Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés - TRACES
Diplôme: Doctorat en Préhistoire
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Anthropologie sociale et ethnologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie > Préhistoire
Uncontrolled Keywords: Magdalénien moyen, Animal, Ontologie, Individus
Mots-clés en anglais: Middle Magdalenian, Animal, Ontology, Individuals
Abstract: Ce travail vise à apporter de nouveaux éléments dans la compréhension de la relation entre humains et animaux dans l'une des cultures emblématiques du Paléolithique supérieur européen, le Magdalénien moyen du sud-ouest de la France, à travers le prisme d'une approche conjointe des figurations animalières (et humaines) et des éléments squelettiques animaux (et humains). Notre projet est de tenter d'identifier le régime ontologique particulier du Magdalénien moyen à travers les vestiges archéologiques qui lui sont attribués. Le modèle des quatre modes d'identification de Philippe Descola nous semble être le plus adéquat pour entreprendre un tel projet, en raison de la précision de ses définitions et de sa maniabilité. Les intentions véhiculées par diverses pratiques - dans l'art pariétal, le traitement des corps animaux et humains - nous semblent particulièrement représentatives d'un mode d'identification animiste au sens de Descola, et s'avèrent peu compatibles avec d'autres modes d'identification, y compris le totémisme auquel on associe pourtant régulièrement le Paléolithique supérieur européen. Un schéma global à la coloration animiste apparaît, dans lequel se note l'importance de l'individuation des humains comme des animaux, et l'importance de leurs mises en relation. Diverses formes d'interaction entre individus humains et non-humains pourraient trouver leur place au sein de ce qui semble constituer un cycle intégrant des pratiques visant à l'apparition comme à la disparition de subjectivités animales.
English abstract: The aim of this work is to bring new elements to our comprehension of human-animal relationships in one of the emblematic cultures of the European Upper Palaeolithic, the Middle Magdalenian of south-western France, through a two-pronged approach treating animal (and human) depictions and animal (and human) skeletal remains. Our project is an attempt to identify the specific ontological system of the Middle Magdalenian via its attributed archaelogical remains. Philippe Descola's model of four modes of identification seems to us to be the best adapted approach for such an enterprise, as it provides precise definitions that are easily employed. The intentions conveyed by diverse practices - in parietal art, and in the treatment of animal and human remains - seem particulary representative of Descola's animist mode of identification, and appear to be incompatible with other modes of identification, including totemism, which we often associate with the European Upper Palaeolithic. A globalized theme of animist bent appears, in which the individuation of humans as animals seems important, as is their linkage. Diverse forms of interaction between human and non-human individuals may have found their place in what appears to constitute a cycle integrating practices underlining the apparition and disparition of animal subjectivity.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9190