Les emprunts lexico-sémantiques du vocabulaire socio-politique : le cas de la crise ukrainienne

Pylypchuk, Yuliia (2019) Les emprunts lexico-sémantiques du vocabulaire socio-politique : le cas de la crise ukrainienne. [Mémoire]

[img] Text

Yuliia.Pylypchuk_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Pylypchuk, Yuliia
Directeur de recherche: Gunnarsson, Cécilia
Divisions: UFR Langues, Littératures et Civilisations Etrangères > Département Sciences du langage
Diplôme: M2 Etudes françaises et francophones (E2F)
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Linguistique générale
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Russe et langues slaves
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Français Langue étrangère (FLE)
Uncontrolled Keywords: crise, politique, Russie, Ukraine, emprunt, presse française, fréquence médiatique.
Mots-clés dans une autre langue: crisis, politic, Russia, Ukraine, loan, French press, media frequency.
Abstract: Jusqu’à nos jours la plupart des travaux linguistiques sur l’emprunt sont consacrés aux langues les plus diffusées (anglais, allemand, espagnol, italien). Dans le présent travail, nous abordons le sujet de l’enrichissement du lexique par l’emprunt sous un angle différent : notre objectif ici est d’analyser la présence des termes d’origines russe et ukrainienne dans la presse française actuelle. En combinant une analyse quantitative et qualitative du corpus constitué de 3 709 articles tirés des principaux quotidiens français, à savoir Le Figaro, Le Monde et Le Monde diplomatique, sur la période 2004-2018, nous nous efforçons de constituer le vocabulaire socio-politique des emprunts russes et ukrainiens dans les médias français. Sur le plan méthodologique, notre mémoire s’appuie sur la combinaison de trois méthodes : l’analyse de traces, l’analyse de contenu et l’analyse statistique qui nous ont permis de traiter des matériaux linguistiques (articles, bases de données, enquêtes) et de mesurer les occurrences des emprunts linguistiques dans le corpus analysé. L’analyse statistique nous a permis ainsi de confirmer notre hypothèse que les termes d’origine russe et ukrainienne sont rarement présents dans la langue française (Buchi, 2010, Guiraud, 1971, Leclerc, 2007, Walter, 1997).
Résumé dans une autre langue: Until today most of the linguistic research studying loanwords have studied the most common languages (English, German, Spanish, Italian). This study takes a different angle when it approaches the subject of enriching the vocabulary by loaning. Our purpose is to analyze the presence of terms with Russian and Ukrainian origin in the French press. By combining a qualitative and a quantitative analysis on our corpus, we try to establish the socio-politic vocabulary made up of Russian and Ukrainian loanwords in the French media. The corpus is made up of 3709 articles drawn from the main French journals, such as Le Figaro, Le Monde and Le Monde diplomatique, between 2004-2018. The research design combines three methods: analysis of origin, a content analysis and a statistics analysis. The combination of these methods allows us to process the linguistic material (articles, databases, surveys) and to measure the appearance of loanwords in the corpus analyzed. The statistical analysis allows us to confirm our hypothesis that terms with a Russian and Ukrainian origin are rare in the French language (Buchi, 2010, Guiraud, 1971, Leclerc, 2007, Walter, 1997).
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9228