Perceptions socio-institutionnelles de la notion d'agriculture urbaine.

Thoumie, Emilie (2018) Perceptions socio-institutionnelles de la notion d'agriculture urbaine. [Rapport de stage]

[img] Text

Emilie.THOUMIE_rapportstage.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (7MB) | Request a copy
Item Type: Rapport de stage
Creators: Thoumie, Emilie
Directeur de recherche: Barthe, Jean-François
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Sociologie
Diplôme: M2 Politique environnementale et Pratiques Sociales (PEPS)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Alimentation et nutrition
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Agriculture, économie et politique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Architecture > Architecture moderne
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Développement durable
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Milieux et changements globaux
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie
Uncontrolled Keywords: Agriculture urbaine, dispositifs en agriculture urbaine, devenir des villes, changement social, décideurs politiques, bailleurs sociaux, architectes, promoteurs immobiliers, urbanistes, perceptions sociales, sociologie, étude qualitative, entretiens, observations, appropriation, serres urbaines, fermes verticales, fermes urbaines, Terreauciel, INRA, CASDAR, développement durable, habiter la ville, innovations, technologies, politiques publiques, ville-campagne, potagers urbains, jardins partagés, High Tech, hydroponie, Aquaponie.
Abstract: L’objectif de l’étude est de réaliser un état des lieux des perceptions sociales vis-à-vis de la notion d’agriculture urbaine du point de vue des décideur.euse.s et des concepteurs de la ville dans deux agglomérations bien distinctes, à savoir Toulouse et Paris. S'inscrivant au sein du programme de recherche CASDAR, commandité par le Ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, le rapport dont il est ici question, fait référence aux travaux menés sur trois villes de l'agglomération toulousaine : Toulouse, Blagnac et Tournefeuille. Notre réflexion autour de la notion d'agriculture urbaine (AU) s’attarde de manière plus approfondie sur les perceptions de trois types de dispositifs en AU : Indoor sur sol construit, Outdoor sur sol construit et Serres urbaines (dont fermes verticales). L’enjeu de l’étude est de comprendre les perceptions à la fois sur les notions de verticalité et du rapport à l’agriculture en milieu urbain. Nous avons choisi, en amont, de nous orienter vers les décideurs de la mise en œuvre de l’agriculture urbaine et les « faiseurs de la ville » pouvant alors peser sur l’avenir et le développement de la filière en agriculture urbaine. L’étude menée autour des perceptions sociales des « décideurs et faiseurs de la ville » vis-à-vis de la notion d’agriculture urbaine nous a permis d’interroger cette thématique au prisme d’une approche compréhensive. En attachant de l’importance à comprendre le discours des acteur.rice.s nous avons cherché à répondre de façon transversale à la problématique : En quoi l’agriculture urbaine, tout en faisant l’objet d’une appropriation différenciée au regard des éléments de traduction dont se saisissent les acteurs en fonction de leurs logiques d’intérêts, perceptions, sensibilité environnementale, profession et trajectoire de vie, s’inscrit-elle dans une dynamique globale de changement social ? Grâce à une approche en Sociologie qualitative, le rapport de stage présenté tente de répondre aux questions actuellement en jeux autour de la notion d'agriculture urbaine, de réaménagement urbain et plus largement de changement social. A travers ce rapport, la problématique du devenir des villes et de comment les habiter émerge comme un questionnement central dont il est urgent de se saisir.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9233