Les représentations de la ruralité dans les films de fiction français du début des années 1990 au début des années 2010 : permanences et changements

Asté, Maylis (2018) Les représentations de la ruralité dans les films de fiction français du début des années 1990 au début des années 2010 : permanences et changements. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Maylis.Asté_these_6777.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (18MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Representations of rurality in French fiction films from the beginning of the 1990's to the beginning of the 2010's : permanence and change
Creators: Asté, Maylis
Directeur de recherche: Fontorbes, Jean-Pascal
Doctoral school: TESC : Temps, Espace, Société, Culture
Research unit: Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires - LISST
Diplôme: Doctorat en Etudes Rurales
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle > Cinéma
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie rurale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire contemporaine
Uncontrolled Keywords: Représentation, Ruralité et cinéma, Film, Mémoire, Paysage et mode de vie, Corps et sensation, Décentrement du regard
Mots-clés en anglais: Representation, Rurality and cinema, Film, Memory, Landscape and lifestyle, Body and sensation, Off-centered point of view
Abstract: À partir de l'étude d'un corpus de films de fiction sortis en salles entre 1990 et 2012 et dont l'action est située dans les campagnes françaises contemporaines, cette thèse analyse la construction des représentations de la ruralité française sous l'angle des tensions entre permanence et changements.En nous attachant à éclairer la démarche des cinéastes qui ont fait le choix d'ancrer leur récit dans les campagnes, nous questionnons l'influence de ce choix sur les techniques de narration, la mise en scène ou encore la distribution. Vivants portraits, les films sont autant de définitions de campagnes idéelles et sensibles. Que voit-on et qui voit-on dans ces films ? Que font les personnages et que disent-ils ? Comment vivent-ils ? Peut-on parler d'une école ou d'un courant durant cette période charnière ? À la force toujours opératoire d'anciens stéréotypes urbanocentrés répond le désir de certains cinéastes de décentrer les regards, pour explorer une géographie humaine.
English abstract: This thesis analyzes the construction of French rurality's representations in terms of tensions between permanency and change, on the basis of a corpus of fiction films released between 1990 et 2012, which narration takes place in contemporary French countryside. By actively shedding light on the approach of the filmmakers who decided to root their films in the countryside, we question the way this decision impacts narrative techniques, directing or even casting. Films being living portraits, each one is a definition of the countryside, ideal or sensitive. What, and who do we see in those films? What do the characters do and what do they say? How do they live? Can we talk of a “school” or a “wave” defining this pivotal period? Despite the enduring power of old urban-centric stereotypes, these directors are set on off-centering the points of view to explore a human geography.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9285