Phénoménologie du toucher : lectures éthiques de paradigmes discontinus

Molina Garcia, Erika Natalia (2018) Phénoménologie du toucher : lectures éthiques de paradigmes discontinus. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Erika Natalia.Molina Garcia_these_3477.pdf


Accès : Registered users only jusqu'au 15 December 2021.

Télécharger (5MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Phenomenology of touch : ethical readings on discontinuous paradigms
Creators: Molina Garcia, Erika Natalia
Directeur de recherche: Goddard, Jean-Christophe
Doctoral school: ALLPH@ : Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication
Research unit: Equipe de Recherche sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs - ERRAPHIS
Diplôme: Doctorat en Philosophie
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie
Uncontrolled Keywords: Discontinuisme, Emmanuel Levinas, Dermicité, Dermification, Continuisme
Mots-clés en anglais: Discontinuism, Emmanuel Levinas, Dermicity, Dermification, Continuism
Abstract: Le toucher est non seulement le sens qui nous permet d’apprécier les formes et les textures, mais aussi celui qui nous permet de sentir la tendresse d’une caresse ou la violence d’un coup. C’est lui qui nous permet de sentir la température et la douleur, l’équilibre et la position de notre corps, la sensation de démangeaison, les chatouillements, les vibrations, et l’excitation sexuelle. Depuis quelques années, les recherches sur le toucher fleurissent dans les plus divers domaines et elles sont unanimes à dire qu’il s’agit d’un facteur crucial de notre vie et notre santé : pour la coopération interhumaine, l’endurance de la douleur, l’empathie, la compassion et le soin que nous pouvons prendre de nous-mêmes et des autres.À partir d’une scénarisation de la tradition philosophique occidentale en termes d’opposition entre continuisme et discontinuisme, nous réinterprétons la méthode phénoménologique, par une radicalisation du sens de son outil (l’épochè), pour la mettre au service de l’analyse du phénomène du toucher.Dans ce contexte, nos travaux sont présentés dans deux dualités, liées :D’un côté, ils se déploient autour de deux axes thématiques principales, le discontinuisme (auto-thématisation) et le toucher (thématisation).D’un autre côté, ils se déroulent dans deux corps textuels distincts, un corps purement philosophique et un corps philo-performatique, qui s’entrecoupent et visent ainsi à performer dans l’écriture du texte elle-même, la discontinuité pour laquelle la thèse entière réclame une grande utilité et importance philosophiques.Ainsi, non seulement par leur contenu, mais aussi par la matérialité de leur forme (par coupure, par discontinuation, par redermification et remise en contact des fragments textuels), ces travaux veulent diffracter les thématisations usuelles du toucher, pour pouvoir les accueillir toutes au sein d’une nouvelle phénoménologie.
English abstract: Phenomenology of touch. Ethical readings on discontinuous paradigms.Touch is not only the sense that allows us to appreciate shapes and textures. It is also the sense that allows us to feel the tenderness of a caress or the violence of a punch. It allows us to feel temperature and pain, balance and the position of our body, feelings of itching and tickling, vibrations and sexual arousal. In recent years, research on touch has blossomed in the most diverse fields, and these works are unanimous in saying that touch is a crucial factor in our lives and on our health: interhuman cooperations, pain endurance, empathy, compassion and care are all touch depending activities.Starting from a scenarisation of Western philosophy in terms of opposition between continuism and discontinuism, we reinterpret the phenomenological method, by a radicalization of the meaning of its tool (epoche), to put it at service of the analysis of touch phenomena.In this context, our work is presented in a double duality:On the one hand, it unfolds around two main thematic axes, discontinuity (self-thematization) and touch (thematization).On the other hand, it takes the shape of two distinct textual bodies, a purely philosophical one and a philo-performatic one, which intersect and thus aim to perform in the writing of the text itself, the discontinuity for which the whole thesis claims great philosophical utility and importance : not only by their content, but also by the materiality of their form itself (by discontinuation, redermification and bringing into contact the textual fragments), these works want to diffract the usual thematizations of touch, to be able to welcome them all within a new phenomenology.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9307