Parcours citoyen et égalité des chances : La place de l’éducation au patrimoine

Anderson, Agathe (2016) Parcours citoyen et égalité des chances : La place de l’éducation au patrimoine. [Mémoire]

[img] Text

anderson_agathe_M22016.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Anderson, Agathe
Directeur de recherche: Castagnet-Lars, Véronique
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Paysage
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Égalité des chances, Hyper-ruralité, Éducation Morale et Civique, EMC, Parcours citoyen, Patrimoine, Citoyenneté
Abstract: Le contexte est défini par l’exercice du stage P.E.S. dans un « poste-berceau » réservé dans une école située en milieu rural excentré. La mission professionnelle demeurant pilotée par la contribution aux conditions de l’égalité des chances des élèves, la réflexion est ancrée sur 3 axes : la détermination de la spécificité du public scolaire à l’échelle de la classe et de la communauté éducative, la relation de ce public à son contexte territorial géographiquement isolé, la concomitance avec la mise en place de l’E.M.C. et de la définition opérative du parcours citoyen. Le travail de recherche documentaire préalable conduit au concept nouveau d’hyper-ruralité dont le mémoire définit les spécificités tout en explorant la relation du public avec son milieu de résidence, d’habitation et de travail. Cette étude met en place à la fois les facteurs limitants et les ressources potentielles de cette relation, traversant ainsi une composante très actuelle : le patrimoine et les processus de patrimonialisation. Toutes considérations de faisabilité et d’opportunité locales déterminent le choix de centrer l’action sur la composante « paysage » de l’environnement. La définition du paysage, tout comme les politiques publiques en matière de paysages se trouvant en plein renouveau, la problématique se noue autour des liens entre image de soi et performance scolaire, image de soi et valeur attribuée aux observables du quotidien, vivre ensemble fait d’habitudes et éducation à des compétences citoyennes actives, identifiées et transférables. Il est fait l’hypothèse que l’amorce d’un parcours citoyen naturel est, dans le contexte, une voie efficiente de déconfinement, de prise de confiance, et de genèse d’ambitions nouvelles en matière de réussite scolaire et de projection dans la société républicaine d’aujourd’hui, à des échelles agrandies. Une stratégie pédagogique est conçue, déployée et analysée dans son impact premier. L’étude s’élargit aux missions de l’école de la République dans le cadre de l’inégalité des territoires, et sur la perspective de la contribution de l’action pédagogique envers une réduction de cette disparité structurelle en faveur des élèves.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/948