Les mythes nationaux dans le discours journalistique en France et en Allemagne (1997-2012) : héritages, transmissions, réactualisations

Bresching, Michaela (2020) Les mythes nationaux dans le discours journalistique en France et en Allemagne (1997-2012) : héritages, transmissions, réactualisations. [Thesis]

[img]
Preview
Version de Diffusion
Text

Michaela.Bresching_these_8832.pdf


Télécharger (3MB) | Preview
Item Type: Thesis
Titre en anglais: The nationals myths in the journalistic discourse in France and in Germany (1997-2012): heritages, transmissions, reactivations
Titre dans une autre langue: Die Debatte um die französische und deutsche Identität in der Presseberichterstattung in Frankreich und Deutschland (1997-2012) : eine Wiederkehr des nationalen Mythos?
Creators: Bresching, Michaela
Directeur de recherche: Knopper, Françoise
Doctoral school: ALLPH@ : Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication
Research unit: Centre de Recherches et d'Etudes Germaniques - CREG
Diplôme: Doctorat en Langues, Littératures, Arts et Civilisations Germaniques
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Science politique
Uncontrolled Keywords: Identité nationale, Mythe national, Discours
Mots-clés en anglais: National identity, National myth, Discourse
Abstract: Cette étude porte sur les discussions concernant l’identité nationale et le „mythe“ national tels qu’ils se constatent dans la presse française et allemande entre 1997 et 2012. Une comparaison entre la presse allemande et la presse française de cette époque permet d’examiner dans quelle mesure les différences dans la définition du concept de « nation » et de « citoyenneté » se répercutent sur la représentation de l’identité nationale. On peut considérer que, au XXIe siècle, la RFA, si on la compare à la France, se réfère moins souvent à des mythes qui lui serviraient de repères alors qu’en France, toutes tendances politiques confondues, le rappel des grandes figures historiques sert en permanence à donner confiance dans l’avenir et à renforcer l’identité nationale, rappel qui a suscité de vifs débats et a parfois divisé le paysage politique de la France. Nous avons évoqué non seulement dans le contexte des campagnes électorales de 2007 et 2005, mais aussi dans celui de l’ouverture d’une exposition permanente au Musée de l’Histoire allemande à Berlin en 2006 et du projet français d’une Maison de l’Histoire en 2009, tout comme pour le 40e anniversaire du Traité de l’Elysée en 2003. Les hypothèses qui nous ont guidée étaient que ce mythe national, loin de disparaître, se trouvait peut-être réactivé sitôt que des facteurs extérieurs et certaines circonstances incitaient à raviver ce mythe et ses mythèmes. Notre conclusion est le constat que le ‘roman national’ est resté omniprésent et a pu être rappelé par les journalistes à chaque instant, en France comme en Allemagne. Ces mythes obéissent à des critères différents en France et en Allemagne. Car, en France, c’est l’ancien mythe républicain qui prédomine dans les actes et les propos des personnalités publiques et qui est relayé par les médias. Tandis que, en Allemagne, ce sont les éléments constitutifs du mythe fondateur de la République Fédérale qui ont été réactivés.
English abstract: The main research areas are the debate on national identity and the national myth. The focus lies on the question how these terms were reflected in the print media in Germany and France from 1997 to 2012. It is to be considered that the Federal Republic of Germany of the 21 century relates less to myths than France where the different political camps continually reactivate personalities from the national history with the aim of giving its citizens a certain confidence in the future and to reinforce national identity. Since then the resulting debates have divided the political landscape of France. By analysing different discourse events the goal was to question if the debates on national identity go along with a return of the “national myth” which is understood in its meaning as a “roman national” that tells the story of the building and development of a nation. In this sense it is an identity-forming narration. The focus was set on the following events: the French presidential election campaign in 2007, the parliamentary election campaign for the Bundestag in 2005, the opening of an exhibition in the Deutsche Historische Museum in Berlin in 2006, the announcement of the foundation of a “Maison de l’Histoire de France” in 2009 and the Franco-German discourse event the 40th anniversary of the signing of Élysée-Treaty on 22 January 2003. It was proven that national myths were reconfirmed in the context of national discourse events, like the French presidential election campaign in 2007. During this campaign public and private actors tried to reactivate the “roman national” with the help of the media. While in Germany there were attempts to reanimate the founding myth of the FRG during the parliamentary election campaign for the Bundestag of 2005.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9558