Le plan de travail : un outil d'autorégulation et de différenciation au service de l'apprentissage des langues

Chauchat, Chloé (2020) Le plan de travail : un outil d'autorégulation et de différenciation au service de l'apprentissage des langues. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Chloé.Chauchat_master2.pdf


Télécharger (2MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Chauchat, Chloé
Directeur de recherche: Roquabert, Maryse
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Langues vivantes étrangères : Anglais
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Anglais
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Uncontrolled Keywords: Plan de travail, Autorégulation, Différenciation pédagogique, Autonomie, Autoévaluation
Mots-clés dans une autre langue: work plan, self-regulated learning, differentiation, autonomy, autoevaluation
Abstract: Cette étude vise à déterminer l’impact du plan de travail de Freinet sur la réussite des élèves. Il est d’abord argumenté que le plan de travail est un outil qui permet l’autorégulation de l’apprentissage et la différenciation pédagogique. Ensuite, une expérimentation du plan de travail lors d’une séquence en anglais en classe de seconde cherche à mesurer son impact sur la réussite des élèves à la réalisation d’une tâche finale. Les résultats montrent que les élèves ayant utilisé un plan de travail ont mieux réussi la tâche finale que ceux qui ne l’ont pas utilisé. Plus particulièrement, la compétence culturelle a été mieux mobilisée par ces élèves. Enfin, les élèves en difficulté et ceux initialement en refus de travail ont particulièrement bénéficié de ce format d’apprentissage.
Résumé dans une autre langue: This study aims at evaluating the impact of Freinet’s work plan on students’ academic success. It is first argued that the work plan is a tool promoting self-regulated learning and differentiation. Then, an experiment of the work plan during the study of a unit in English in the first year of French high school seeks to measure its impact on students’ success at accomplishing a final task. The results show that the students who used the work plan better accomplished the final task than those who did not. The cultural skill especially was better used by students. Finally, students with difficulties, as well as those usually refusing to engage in work, particularly benefitted from that learning format.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9578