Co-construction des savoirs et du genre à l’école primaire. Étude de cas d’une enseignante et d’un enseignant en EPS

Queudot, Cécile (2016) Co-construction des savoirs et du genre à l’école primaire. Étude de cas d’une enseignante et d’un enseignant en EPS. [Mémoire]

[img] Text

queudot_cecile_M22016.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Queudot, Cécile
Directeur de recherche: Verscheure, Ingrid
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes sur le genre
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Co-construction, Savoir, Genre, Action conjointe, EPS, APSA, Handball , Acrosport
Abstract: Dans le cadre de ce mémoire, nous nous sommes intéressés à la Co-construction des savoirs et du genre à l’école primaire. Des recherches menées auparavant ont montré que l’action conjointe met en évidence des phénomènes complexes à l’origine de certaines inégalités de traitement qui peuvent jouer sur les conditions d’apprentissages des élèves. En se basant sur ces recherches, notre hypothèse générale est donc que les garçons seraient plus valorisés par les dispositifs proposés par les enseignant-e-s en Education Physique et Sportive au détriment des filles. Pour vérifier notre hypothèse, nous avons analysé deux études de cas, une séance de handball menée par un enseignant en classe de CM1-CM2, ainsi qu’une séance d’acrosport menée par une enseignante dans une classe de CM1-CM2. Ces analyses ont été effectuées grâce à des descripteurs établis par des recherches précédentes, à savoir, les descripteurs de l’action enseignant-e ainsi que les descripteurs de l’action conjointe. Les résultats montrent qu’il existe des trajectoires différentes par rapport à l’accès au savoir en jeu, et que certains contrats didactiques sont plus propices aux apprentissages que d’autres. Ainsi, nos résultats ont pu confirmer qu’émergent des contrats didactiques différentiels selon le sexe des élèves et leur rapport avec l’Activité Physique Sportive et Artistique à réaliser.
Résumé dans une autre langue: Throughout this essay we have had a deeper look at the co-construction of knowledge and gender in primary school. Previous researches have showed that the joint action highlights some complex phenomena leading to certain type of unequal treatments which might affect the learning conditions among students. Based upon those researches, our main hypothesis is that through the current PE measures made by the teachers, boys would be given more value than girls. To confirm this we have analyzed two case studies, on one hand we had a handball session led by a CM1 CM2 male teacher, on the other hand an acrobatics session led by a CM1 CM2 female teacher. Those analysis were performed using descriptors selected during previous studies, namely, the teaching action criteria and the joint action criteria. The results have showed that different path exist depending on the access of knowledge and that some didactic contract are more suitable for learning process than others. In conclusion, our results confirmed that different didactic contract emerge depending on the pupil gender and their connection with the physical activity they have to archieve.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/982