Dictées déclarées et dictées observées en cycle 2

Aznag, Bachir (2020) Dictées déclarées et dictées observées en cycle 2. [Mémoire]

[img] Text

Bachir.AZNAG_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Aznag, Bachir
Directeur de recherche: Perez, Manuel
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Abstract: Lors des dernières mises à jour des programmes scolaires, le Ministère de l’Éducation Nationale a préconisé une pratique plus systématique de la dictée quotidienne. Cependant, la vision de cette activité est souvent limitée à l’évaluation des acquisitions orthographiques des élèves. Ce travail de recherche s’intéresse au domaine de l’orthographe, et plus particulièrement aux pratiques enseignantes en dictées. Il expose les résultats qui s’appuient sur trois études de cas en cycle 2 (CE2). Les participants sont des enseignantes dont le degré d’expertise est hétérogène. Ce dernier peut être défini comme le produit des formations et des qualifications que possède un professeur des écoles. Chaque étude de cas comporte un sujet qui a été analysé au regard de ses pratiques déclarées et observées. L’objectif est d’examiner leur conduite de dictée en fonction de leur niveau d’expertise. Par conséquent, une réponse à la problématique suivante est apportée : le degré d’expertise des enseignants a-t-il une influence sur les connaissances et sur l’efficacité des pratiques de dictées qu’ils déclarent mettre en œuvre ? L’examen des situations de dictées et des gestes professionnels observés ont permis d’étayer l’étude des connaissances et de l’efficacité des pratiques de dictées des sujets participants. De plus, la diversité des éléments déclarés, leur pertinence et leur comparaison avec les situations de dictées observées ont conduit à répondre à cette problématique. Ces axes d’étude montrent que le degré d’expertise a une influence superficielle sur les connaissances et sur l’efficacité des pratiques de dictées que les enseignants déclarent mettre en œuvre. Toutefois, une précaution est à prendre quant aux conclusions de ce travail de recherche. En effet, d’autres études de cas et investigations ultérieures permettraient de confirmer ces résultats.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9992