L'estime de soi chez des étudiants dyslexiques en première année d'université.

Barat, Margaux (2020) L'estime de soi chez des étudiants dyslexiques en première année d'université. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Margaux.BARAT_master2.pdf


Télécharger (1MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Barat, Margaux
Directeur de recherche: De Léonardis, Myriam
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Métiers interv publ besoins educ partic. (IPBEP)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
Uncontrolled Keywords: Estime de soi, Étudiant, Dyslexie
Abstract: De nombreuses études ont été réalisées sur l’estime de soi des élèves dyslexiques. Mais très peu ont été élaborées avec des étudiants dyslexiques. Pourtant, le passage en études supérieures est un stade important où de nombreuses mutations apparaissent, en particulier sur le plan de l’autonomie. C’est aussi un moment où l’estime de soi se consolide avant le passage vers le monde adulte (Rodriguez-Tomé, 1997). Des recherches ont conclu que la dimension d’estime de soi scolaire différencie systématiquement les élèves dyslexiques des élèves sans trouble (Leonova et Grilo, 2009). L’objectif de ce mémoire se propose d’étudier l’estime de soi chez les étudiants dyslexiques en première année d’université. Aussi, nous savons que la dyslexie est un trouble de la lecture et de l’écriture spécifique et durable. La dyslexie est reconnue comme un trouble spécifique de l'apprentissage (TSA) et trouble « dys ». L’estime de soi est un sujet très controversé et a amené beaucoup de chercheurs à s’y intéresser. L’estime de soi se construit tout au long de la vie. La question de l’estime de soi se pose donc désormais dans tous les domaines et à toutes les étapes de la vie y compris dans le domaine scolaire et plus particulièrement au regard de la réussite et/ ou de l'échec scolaire des jeunes. Dans cette recherche, nous tenterons de savoir comment est l’estime de soi d’un étudiant dyslexique pendant la première année d’université, si son estime de soi scolaire est prépondérante dans son estime de soi globale, le rôle d’autrui sur leur estime de soi et enfin l’effet des notes sur celle-ci. Nous avons constitué un échantillon de 3 étudiantes dyslexiques en première année à l’université Jean Jaurès de Toulouse. Les résultats nous révèlent que les étudiants dyslexiques ont une estime de soi fragilisée par le vécu scolaire. Cette estime de soi est aussi instable et diminue lorsque les étudiants dyslexiques reçoivent des mauvaises notes et lorsqu’ils se sentent juger par autrui.
Résumé dans une autre langue: Many studies have been carried out on the self-esteem of dyslexic students. But very few have been developed with dyslexic students. However, the transition to higher education is an important stage where many changes occur, especially in terms of autonomy. It is also a time when self-esteem is consolidated before the transition to the adult world (Rodriguez- Tomé, 1997). Research has concluded that the school self-esteem dimension systematically differentiates dyslexic students from non-disabled students (Leonova & Grilo, 2009). The aim of this dissertation is to study self-esteem among dyslexic students in their first year of university. Also, we know that dyslexia is a specific and long-lasting reading and writing disorder. Dyslexia is recognised as a Specific Learning Disorder (SLD) and "dys" disorder. Self- esteem is a very controversial subject and has led many researchers to take an interest in it. Self-esteem is built throughout life. The question of self-esteem therefore now arises in all areas and at all stages of life, including at school, and more particularly with regards to young people's success and/or failure at school. In this research, we will try to find out how a dyslexic student's self-esteem is during the first year of university, whether their academic self-esteem is a major factor in their overall self- esteem, the role of others on their self-esteem, and finally the effect of grades on their self- esteem. A sample of 3 dyslexic students in their first year at the University of Jean Jaurès in Toulouse was selected. The results show that dyslexic students have a low self-esteem due to their experiences at school. This self-esteem is also unstable and decreases when dyslexic students receive poor grades and when they feel judged by others.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9993