Les associations actrices du développement des territoires ruraux : analyse de la démarche Pays en Couserans (09)

Niçoise, Séverine (2014) Les associations actrices du développement des territoires ruraux : analyse de la démarche Pays en Couserans (09). [Mémoire]

[img]
Prévisualiser
Texte (PDF)
NICOISE_Severine.pdf

Télécharger (3MB) | Prévisualiser

Résumé

En choisissant de vivre et travailler en Ariège (département rural et montagnard de Midi-Pyrénées), j’ai rapidement pris conscience que mon quotidien était étroitement lié au tissu associatif local. En effet, l’Ariège dispose de la 2nde dynamique associative de Midi-Pyrénées, soit 1,40‰ habitants. A l’instar de ce qui se joue à l’échelle nationale, les associations y proposent une diversité d’activités tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Pourtant, malgré cette vitalité, certains représentants associatifs font état d’un manque de reconnaissance des pouvoirs publics quant à leur statut de partenaires dans la mise en œuvre de l’action publique territorialisée, notamment dans le domaine des politiques de développement territorial. De plus, la généralisation des financements par appels à projets et contrats d’objectifs, ainsi que le développement des politiques contractuelles induisant l’orientation de l’action des associations par les financeurs (cf. notion de pilotage de l’Etat à distance mise en évidence par les politistes), rompent le contrat qui prévalait antérieurement. En effet, ce dernier reposait sur la pertinence du pouvoir de proximité sur les territoires dans la construction des réponses aux attentes de la population en terme de « vivre ensemble ». Dans ce contexte, les associations étaient reconnues comme vecteurs de démocratie en tant que représentantes de la société civile. Repérées comme productrices d’expertises, porteuses d’innovations, et donc actrices de transformations sociales, elles revêtaient à ce titre une fonction d’utilité sociale. Ce constat m’a amenée à m’interroger sur la nature de la collaboration entre associations et pouvoirs publics dans le développement des territoires ruraux. Ce questionnement est abordé ici à travers l’analyse du processus de développement durable (participation citoyenne) inscrit dans la démarche de Pays « dit Voynet » sur le territoire du Couserans. Me fondant sur la sociologie de l’action qui met en évidence, au sein d’un système, jeux de pouvoirs, enjeux et stratégies et zones d’incertitudes propres à chaque acteur, il s’agit d’observer le niveau d’intelligence sociale à l’œuvre sur ce territoire; à savoir la capacité à s’organiser collectivement (à faire société) en légitimant et mobilisant les ressources individuelles en présence.

Type de document: Mémoire
Type de master: Mémoire master 2
Mots-clés : Territoire, ruralité, développement social local, développement territorial, associations, ruralité, développement durable, gouvernance territoriale, collaborations
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Economie sociale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie urbaine
UFR / Département: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Sociologie et Anthropologie
Diplôme: M2 Sociologie - Intervention Sociale et Changement
Directeur de recherche: Périlhou, Martine
Déposé par: Loic Legendre
Date du dépôt: 21 Nov 2014 11:12
Dernière modification le: 21 Nov 2014 11:12
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/155

Modifier (authentification requise)

Notice du document Notice du document