La question de la visibilité de l'art pariétal paléolithique européen : regard comparé sur la figure du cheval à Combarelles I (Les Eyzies-de-Tayac, France) et à Cap Blanc (Marquay, France).

Boudier-Blet, Juliette (2017) La question de la visibilité de l'art pariétal paléolithique européen : regard comparé sur la figure du cheval à Combarelles I (Les Eyzies-de-Tayac, France) et à Cap Blanc (Marquay, France). [Mémoire]

[img]
Preview
Text

boudier-blet_juliette_M12017.pdf


Télécharger (3MB) | Preview
[img]
Preview
Text

boudier-blet_juliette_M12017_annexes.pdf


Télécharger (6MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Boudier-Blet, Juliette
Directeur de recherche: Bourdier, Camille
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire de l'Art et Archéologie
Diplôme: M1 Arts, Sociétés et Environnements de la Préhistoire et de la Protohistoire : Europe, Afrique (ASE2P)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie > Préhistoire
Uncontrolled Keywords: visibilité, art pariétal, public, cheval
Abstract: IL s'agissait de répondre à la problématique suivante : quel est le type de public visé ? Est-il collectif, restreint ou individuel ? Qu'est-ce que cela peut-il traduire en terme d'usage sociaux de cet art par les populations paléolithiques ? Il résulte de cette étude que les stratégies de visibilité sont très différentes entre les deux sites traduisant des usages sociaux multiples de l'art pariétal au sein d'un même groupe social. Combarelles I accueille un public restreint voire individuel alors que Cap Blanc est à vocation collective.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/4075