Le sexe pensant.Esthétique et éthique de la représentation sexuelle dans le cinéma contemporain.

Borg, Youri (2018) Le sexe pensant.Esthétique et éthique de la représentation sexuelle dans le cinéma contemporain. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Youri.BORG_master2.pdf


Télécharger (6MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Borg, Youri
Directeur de recherche: Lecole Solnychine, Sophie
Divisions: UFR Lettres, Philosophie et Musique > Département Lettres modernes, Cinéma et Occitan
Diplôme: M2 Esthétique du cinéma
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle > Cinéma
Uncontrolled Keywords: pornographie, pornologie, esthétique, Catherine Breillat, Philippe Grandrieux, Lars Von Trier, Haneke
Abstract: Depuis le début des années 2000, on observe une recrudescence d’images pornographiques dans le cinéma non spécialisé. Ce phénomène est le résultat de la mort du pornographique en tant que genre, dont les images ont migré vers la marge d’un côté, et vers une rationalisation, de l’autre. Cette réalité révèle donc une perméabilité jusqu’alors inédite, dans laquelle certains codes et certaines normes esthétiques se transforment et ciblent alors un public plus large. Cette transformation s’observe dans l’émergence de climax esthétiques nouveaux mais aussi dans une forme de méta-représentation, posant, donc, un discours sur elle-même de même que sur la sexualité de manière plus générale. Cette pensée du sexe, qui passe donc par un sexe pensant, sollicite des images qui posent des problèmes éthiques : comment en effet recevoir et percevoir l’image pornographique, y compris dans ce qu’elle a de plus extrême, relativement aux limites qui se fondent sur notre système de croyance, en tant que spectateur ?
Résumé dans une autre langue: Since the beginning of the 2000s, one can notice the expansion of pornographic images in the conventional cinema. This phenomenon finds its roots into the end of porn as a genre, whose images shifted on one hand, to the fringe, and on the other hand, to a certain normalization. This reality unveils an unprecedented porous frontier, were a few codes and standards are changing, and therefore aim at a larger audience. This change is at stake in the new aesthetic climax as well as some sort of meta-depiction which allows discources on itself, obviously, but also on sexuality in general. This way to think about sexuality, which goes through a thinking sexuality, triggers ethic questions : indeed, how are we, viewers, expected to receive and perceive pornographic images, even the most extremes, with our own limits, based on defined systems of belief ?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/6060