Hydraulique urbaine, hydraulique oasienne : archéologie d'une ville médiévale des marges sahariennes du Maroc : hydro-histoire de Sidjilmãsa et de la plaine du Tãfilãlt

Soubira, Thomas (2018) Hydraulique urbaine, hydraulique oasienne : archéologie d'une ville médiévale des marges sahariennes du Maroc : hydro-histoire de Sidjilmãsa et de la plaine du Tãfilãlt. [Thesis]

[img]
Preview
Version de Diffusion
Text

Thomas.Soubira_these_8271.pdf


Télécharger (37MB) | Preview
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Urban hydraulic, oasian hydraulic : archaeology of a medieval city in Saharan margins of Morocco : hydrohistory of Sid̲j̲ilmāsa and Tāfīlālt plain
Creators: Soubira, Thomas
Directeur de recherche: Fauvelle, François-Xavier
Doctoral school: TESC : Temps, Espace, Société, Culture
Research unit: Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés - TRACES
Diplôme: Doctorat en Histoire
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire médiévale
Uncontrolled Keywords: Archéologie islamique, Gestion de l’eau, Hydraulique oasienne, Maroc médiéval, Hydrohistoire
Mots-clés en anglais: Islamic archaeology, Water management, Oasian hydraulics, Medieval Morocco, Hydrohistory
Abstract: La gestion de l’eau est un aspect central de la pérennité séculaire des oasis sahariennes et de leurs dynamiques économiques. En cette matière, il est important de faire la part entre les systèmes traditionnels et les systèmes « modernes » qui ont très largement bouleversé l’écosystème oasien. L’oasis du Tāfīlālt (Maroc), siège de l’émirat de Sid̲j̲ilmāsa et « port » du commerce caravanier entre le VIIIe et le XVe siècle, constitue un excellent observatoire de l’adaptation humaine en milieu aride. Afin de disposer de toutes les données nécessaires à notre réflexion sur l’hydraulique de Sid̲j̲ilmāsa, nous avons constitué un large corpus documentaire, issu du dépouillement de la littérature scientifique autour de la thématique générale de l’eau, focalisé principalement sur les études archéologiques et les techniques de mobilisation. Après une contextualisation du site archéologique de Sid̲j̲ilmāsa dans son environnement oasien et sa documentation écrite depuis le Moyen Âge, nous dressons un état des vestiges hydrauliques découverts depuis 2012 par la mission franco-marocaine. Observables sur l’ensemble des zones de fouilles, ces structures peuvent être associées au captage, à l’adduction ou au stockage de l’eau, ainsi qu’à l’évacuation des eaux usées. L’analyse et la description technique de celles-ci puis leur insertion dans un contexte stratigraphique général, permet, en mobilisant les données du corpus, de proposer des hypothèses fonctionnelles et une évolution des pratiques hydrauliques dans la Sid̲j̲ilmāsa médiévale. Dans la partie finale de la thèse, nous traitons notamment de la représentation symbolique de l’eau à Sid̲j̲ilmāsa, véhiculée depuis le Moyen Âge, et des changements dans les modes d’approvisionnement des populations locales au cours du temps, en nous basant sur les considérations archéologiques présentées durant tout ce travail de recherche et sur nos observations actuelles, afin de proposer un essai d’hydrohistoire du Tāfīlālt.
English abstract: Water management is a central aspect of the secular sustainability of Saharan oases and their economic dynamics. In this matter, it is important to distinguish between traditional systems and "modern" systems that have widely changed the oasian ecosystem. The oasis of Tāfīlālt (Morocco), seat of the emirate of Sid̲j̲ilmāsa and "port" of the caravan trade between the eighth and fifteenth century, is an excellent observatory of human adaptation in an arid environment. In order to have all the necessary data for our reflection on the hydraulics of Sid̲j̲ilmāsa, we have constituted a large corpus of documents, resulting from the analysis of the scientific literature around the general theme of water, focused mainly on archaeological studies and mobilization techniques. Following a contextualization of the archaeological site of Sid̲j̲ilmāsa in its oasis environment and its written documentation since the Middle Age, we establish a report of the hydraulic remains discovered since 2012 by the french-moroccan mission. Observable over all the excavation areas, these structures can be associated with the capture, supply or storage of water, as well as the disposal of wastewater. The analysis and the technical description of these remains then their insertion in a general stratigraphic context, allow us, by also mobilizing the data of the corpus, to propose functional hypotheses and an evolution of hydraulic practices in medieval Sid̲j̲ilmāsa. In the final part of the thesis, we deal in particular with the symbolic representation of water in Sid̲j̲ilmāsa conveyed since the Middle Age and changes in the way of supply of local populations over time, based on the archaeological considerations presented during all this research work and on our current observations, in order to provide an essay of hydrohistory in Tāfīlālt.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9177