Présence et représentation du handicap mental sur la scène contemporaine française

Astier, Marie (2018) Présence et représentation du handicap mental sur la scène contemporaine française. [Thesis]

[img]
Preview
Version de Diffusion
Text

Marie.Astier_these_6413.pdf


Télécharger (4MB) | Preview
[img]
Preview
Version de Diffusion Annex
Text

Marie.Astier_these_6699.pdf


Télécharger (2MB) | Preview
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Presence and representation of mental disability on the French contemporary stage
Creators: Astier, Marie
Directeur de recherche: Plana, Muriel
Doctoral school: ALLPH@ : Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication
Research unit: Lettres, Langages et Arts – Création, Recherche, Émergence en Arts, Textes, Images, Spectacles - LLA CREATIS
Diplôme: Doctorat en Arts du spectacle
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle > Théâtre
Uncontrolled Keywords: Handicap mental, Théâtre contemporain, Visibilité, Postdramatique, Représentation
Mots-clés en anglais: Mental disability, Contemporary theater, Visibility, Post-dramatic, Representation
Abstract: Le handicap est aujourd’hui de plus en plus présent dans le monde de l’art. Ce phénomène est le plus souvent analysé dans la perspective de l’Art thérapie, dans laquelle le théâtre est envisagé comme un outil thérapeutique au service du patient.Cette thèse s’ancre dans une perspective très différente : elle étudie la question de la visibilité du handicap mental via une approche esthétique et politique, inspirée du courant anglo-saxon des disabilty studies, dans lequel le handicap est notamment analysé comme un phénomène social et culturel. La première partie est consacrée à un historique de la mise en visibilité de l’anormalité en général, ˆ travers les phénomènes de foire et les cas pathologiques entre le XVIe et le XXe siècle, en Europe et aux États-Unis. Elle souligne que la visibilité de ce qui est aujourd’hui appelé handicap a toujours joué sur l’ambiguïté entre la présentation et la représentation. La deuxième partie se concentre sur le théâtre contemporain et analyse les conditions de mise en audibilité du handicap mental dans trois spectacles des années 2010 : Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit mis en scène par P. Adrien, L’Empereur c’est moi mis en scène par V. Poirier et Rendez-vous gare de l’Est mis en scène par G. Vincent. Interprétées par des comédien.ne.s considéré.e.s comme valides, ces trois propositions artistiques prennent le handicap pour thème et le présentent sous la forme d’un partage d’expérience. Il y apparaît comme un écart à une norme sociale, qu’il contribue alors à mettre en question. La troisième partie est consacrée à des spectacles exclusivement interprétés par des comédien.ne.s en situation de handicap mental, dans lesquels celui-ci devient une ressource esthétique, tant au niveau de la dramaturgie, que du jeu d’acteur ou de la mise en scène. Des créations de la Compagnie de l’Oiseau-Mouche, de l’Atelier Catalyse et du Theater HORA, ainsi que les discours portés sur elles, sont ainsi analysées et comparées.
English abstract: Disability is nowadays increasingly present in the art world. This phenomenon is usually analyzed in the context of art therapy, in which theater is used as a way to improve the patient’s health. This dissertation adopts a very different perspective: inspired by disability studies, in which disability is considered a social and cultural phenomenon, it focuses on the visibility of mental disability through an aesthetic and political lens. The first part is an historical contextualization of abnormality in general. It studies how the freaks and the pathological cases gained visibility between the 16th and the 20th century, in Europe and in the United States. It stresses that what is nowadays called Ôdisability’ was always represented rather than merely exhibited. The second part focuses on contemporary theater and examines how mental disability can be heard, through the analysis of three performances created in the 2010’s : The Curious Incident of the Dog in the Night-Time directed by par P. Adrien, I am the Emperor directed by V. Poirier et Meet me at East Train Station directed by par G. Vincent. Played by able actors and actresses, these performances take disability as a theme and show it as a sharing of experience. Disability is portrayed as a deviation from social norms, which it enables to question. The third part is devoted to performances entirely played by actors and actresses with mental disabilities, in which disability becomes an aesthetic resource regarding dramaturgy, playing and staging. Creations by La Compagnie de l’Oiseau-Mouche, Atelier Catalyse and the Theater HORA, as well as the discourse about these companies, are analyzed and compared to each other.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9193