Évolutions dans l'exploitation minière entre le second âge du Fer et le début de la période romaine dans le Sud-Ouest de la Gaule : le cas du district pyrénéen à cuivre argentifère du Massif de l'Arize

Meunier, Emmanuelle (2018) Évolutions dans l'exploitation minière entre le second âge du Fer et le début de la période romaine dans le Sud-Ouest de la Gaule : le cas du district pyrénéen à cuivre argentifère du Massif de l'Arize. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Emmanuelle.Meunier_these_7411.pdf


Accès : Registered users only jusqu'au 31 December 2020.

Télécharger (34MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Evolutions in mining between the second Iron Age and the beginning of the Roman Period in South-Western Gaul : the case of the Pyrenean district for argentiferous copper of the Arize Massif
Creators: Meunier, Emmanuelle
Directeur de recherche: Cauuet, Béatrice
Doctoral school: TESC : Temps, Espace, Société, Culture
Research unit: Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés - TRACES
Diplôme: Doctorat en Sciences de l'Antiquité
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie > Préhistoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire ancienne
Uncontrolled Keywords: Cuivre, Mine, Environnement, Antiquité, Protohistoire
Mots-clés en anglais: Copper, Mine, Environment, Antiquity, Protohistory
Abstract: L’archéologie minière, dans un dialogue interdisciplinaire constant avec les sciences de la Terre et de l’Environnement, vise à caractériser les différents aspects des exploitations minières en les replaçant dans leur contexte chronologique. Cette thèse, centrée sur l’étude du district pyrénéen à cuivre argentifère du Massif de l’Arize, cherche à éclairer les contextes environnementaux, techniques et socio-économiques de son exploitation par le prisme de l’archéologie minière, associée à des démarches pédo-anthracologique et géologique qui sont restées au stade exploratoire mais ouvrent sur des perspectives variées.Le travail de terrain effectué dans le cadre de ces recherches a conduit à identifier trois phases d’activité anciennes sur le district de l’Arize. La première, entre les IVe et IIIe s. av. n. è., apporte des données inédites sur une période largement méconnue dans la région. La seconde, entre la fin du IIe s. av. n. è. et la période augustéenne, permet de réfléchir aux modalités et aux rythmes de l’intégration de ce district dans la province de Transalpine. La troisième, au XIVe siècle, relève d’un contexte historique totalement différent et conduit à s’interroger sur les raisons de l’interruption de l’exploitation après la période augustéenne. La prise en compte des autres mines connues et étudiées dans le Sud-Ouest de la Gaule permet d’identifier les spécificités ou les points communs entre le district de l’Arize et les sites d’exploitation régionaux, du second âge du Fer au Haut-Empire. Des comparaisons avec d’autres districts bien caractérisés dans le reste de la Gaule ou la péninsule Ibérique contribuent à déterminer quelles dynamiques locales, régionales ou encore européennes sont à l’œuvre dans l’évolution des exploitations minières du Sud-Ouest de la Gaule dans l’Antiquité.
English abstract: Mining archaeology, in a continual dialogue with Earth and Environment Sciences, aims to define the different aspects of mining exploitations, replacing them within their chronological context. This work, focussed on the study of the Pyrenean district for argentiferous copper of the Arize Mountains, attempts to shed light on the environmental, technical and socio-economical contexts of this activity, through the prism of mining archaeology, associated with pedo-anthracological and geological approaches. These approaches remained on an exploratory level but open on very diverse prospects.The field work carried out as part of these investigations led to indentify three stages of ancient activity in the Arize district. The first one, between the 4th and 3rd century BC, brings new data about a widely unknown period in the region. The second one, between the end of the 2nd century BC and the reign of Augustus, allows thinking about the modalities and rhythms of the integration of this district in the Transalpine Gaul. The third one, in the 14th century, comes under a completely different historical context and leads to question the reasons of the interruption of mining after the reign of Augustus. Taking into account the other mines known and studied in the south-West of Gaul allows us to identify the special features or the similarities between the Arize district and regional mines, from the second Iron Age to the High Roman Empire. Some comparisons with other districts well characterised in Gaul or Iberian Peninsula contribute to determine the local, regional or European dynamics acting in the evolution of mining activity in the South-West of Gaul during Antiquity.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9325