Le rapport aux mathématiques en fonction de la menace stéréotypée annoncée

Bastin, Estelle (2020) Le rapport aux mathématiques en fonction de la menace stéréotypée annoncée. [Mémoire]

[img] Text

Estelle.Bastin_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (774kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Bastin, Estelle
Directeur de recherche: Camps, Jean-François
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Psychologie et comportements
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Psychologie sociale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Sciences cognitives
Abstract: Aujourd’hui encore, on entend souvent dire que les filles sont moins performantes que les garçons dans les disciplines scientifiques telles que les mathématiques ou la physique par exemple. De plus les femmes s’engageant dans une filière ou dans un voie professionnelle scientifique sont encore très peu nombreuses. Selon une étude réalisée au travers d’un mémoire de recherche, il a été démontré que la menace n’avait pas d’impact sur les jeunes filles en mathématiques. En effet les filles auraient les mêmes résultats qu’il s’agisse d’une consigne menaçante ou non. Nous allons donc chercher à voir si le niveau de menace (menace faible / menace forte) a un impact sur les résultats scolaires des élèves dans le champ d’apprentissage de la géométrie. L’objectif général de mon étude sera d’examiner le rapport qu’entretiennent les filles et les garçons avec la géométrie selon un niveau de menace différent. Les menaces concerneront les stéréotypes de genre. Mon test visera le niveau élémentaire cycle 3 et plus particulièrement des classes de CM2 dans différentes écoles.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/10478