Lire par le milieu : Deleuze et la lecture comme expérimentation

Perre, Mickaël (2020) Lire par le milieu : Deleuze et la lecture comme expérimentation. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Mickaël.Perre_these_8767.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (4MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Reading by the way of the middle : Deleuze, practical philosophy
Creators: Perre, Mickaël
Directeur de recherche: Montebello, Pierre
Doctoral school: ALLPH@ : Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication
Research unit: Equipe de Recherche sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs - ERRAPHIS
Diplôme: Doctorat en Philosophie
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie
Uncontrolled Keywords: Deleuze ; Lecture ; Milieu ; Machine ; Expérimentation
Mots-clés en anglais: Deleuze ; Reading ; Middle ; Machine ; Experimentation
Abstract: Deleuze n’est pas simplement un grand créateur de concepts. Il est aussi, et peut-être surtout, l’inventeur d’une nouvelle manière de lire les philosophes. C’est cette nouvelle pratique des textes – irréductible à la pratique du commentaire et à celle de l’interprétation – que Deleuze nomme « lecture par le milieu ». Ainsi comprise, la lecture ne consiste pas à recueillir un sens déjà défini mais se veut réellement créatrice. Dans la « première période » de son œuvre, Deleuze formule cette exigence de créativité en prenant l’art pour paradigme (collage, portrait, réécriture « fictionnelle », mise en scène théâtrale…). Mais c’est avec Guattari que Deleuze semble trouver le modèle théorique adapté à l’élaboration d’une pratique de la lecture résolument anti-interprétative. Le livre ne peut plus être conçu, de façon idéaliste, comme le lieu d’une intériorité signifiante close sur elle-même mais doit bien plutôt être situé dans la perspective d’un matérialisme radical qui coïncide avec l’ontologie machinique exposée dans L’Anti-Œdipe : le livre est une machine émettrice de flux, toujours connectée à un dehors. Toutefois, même s’il possède une dimension ouvertement critique et provocatrice, il serait fautif d’envisager ce « machinisme » comme l’expression d’un pur iconoclasme visant à mettre en « pièces » les grandes figures de l’histoire de la philosophie. La lecture par le milieu témoigne d’une fidélité paradoxale : il s’agit d’expérimenter le mouvement virtuel de la pensée du philosophe avant qu’elle ne se fige ou ne se « stratifie » dans l’organisation textuelle du livre. Ce travail tente de faire apparaître les raisons qui conduisent Deleuze à repenser l’exercice de la lecture tout en rendant compte des difficultés méthodologiques et théoriques qui jalonnent l’invention de cette nouvelle pratique philosophique.
English abstract: creates flows and that is always connected to an Outside. However even if it does own a part of open criticism and provocation, it would be wrong to regard that “machinism” as the mere thoughts of an iconoclast whose aim would be to tear to pieces the great figures of the history of Philosophy. “Reading by the way of the middle” is an evidence of a paradoxical faithfulness : the aim of “schizo-reading” is to experiment the virtual movements of the philosopher’s thought before it freezes or “stratifies” in the textual organisation of the book. This work aims at shedding light on the reasons why Deleuze was driven to reconsider the act of reading while showing the methodological and theoretical difficulties that punctuate the invention of this new philosophical practice.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/11018