Afrofuturisme dans l’art contemporain : effet de mode ou concept pertinent ?

Brunel, Diane (2020) Afrofuturisme dans l’art contemporain : effet de mode ou concept pertinent ? [Mémoire]

[img] Text

M2 - Diane Brunel.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Brunel, Diane
Directeur de recherche: Toussaint, Evelyne
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire de l'Art et Archéologie
Diplôme: M2 Histoire de l'art moderne et contemporain
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Art et histoire de l'art > Art contemporain
Uncontrolled Keywords: afrofuturisme, futurisme africain, africain-américain, aliénation
Mots-clés dans une autre langue: afrofuturism, African futurism, speculative fiction, african-american, alienation
Abstract: Depuis son invention par Mark Dery en 1993, le néologisme « afrofuturisme » a fait l’objet de multiples réappropriations par des théoriciens aux profils divers : universitaires, critiques culturels, artistes ou commissaires d’exposition. Chacun y instille sa définition en s’affiliant ou non avec ses prédécesseurs ou ses contemporains. L’afrofuturisme est un terme devenu courant pour définir une oeuvre d’art, mais de nombreux artistes contemporains rejettent ce qualificatif, jugé tantôt réducteur, tantôt raciste. Cette recherche identifie les différents théoriciens de ce terme, étudie leurs écrits et leurs discours, en faisant émerger les points de convergence et de divergence entre chacun et les liens qu’ils entretiennent avec l’art contemporain. Ce mémoire présente l’afrofuturisme, non pas comme un mouvement uniforme ou une esthétique, mais comme un objet construit par ses théoriciens et utilisé à différents desseins, pour penser conjointement le futur et la blackness, et où l’art n’a souvent qu’une place d’illustration.
Résumé dans une autre langue: Since Mark Dery has coined the term "afrofuturism" in 1993, the neologism has been appropriated multiple times by theorists who have diverse profiles: academics, cultural critics, artists or curators. Each of them instils his own definition by affiliating with or not from his predecessors and contemporaries. Afrofuturism is a term that has become commonplace to define an artwork, but many contemporary artists reject this term, judged sometimes reductive and sometimes racist. This research identifies the different theorists of this term, studies their writings and discourses, bringing out the points of convergence and divergence between each of them and their connections with contemporary art. This dissertation presents Afrofuturism, not as a uniform movement or aesthetic, but as an object constructed by its theorists and used for different purposes, to think jointly about the future and blackness, and where art often has only an illustrative role.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/11181