El náhuatl en el habla de los conquistadores: Hernán Cortés, Bernal Díaz del Castillo y Andrés de Tapia

Grenier, Estelle (2016) El náhuatl en el habla de los conquistadores: Hernán Cortés, Bernal Díaz del Castillo y Andrés de Tapia. [Mémoire]

[img] Text

Grenier_Estelle_M12016.pdf


Accès : Repository staff only jusqu'au 27 September 2026.

Télécharger (838kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Grenier, Estelle
Directeur de recherche: Contel, José
Divisions: UFR Langues, Littératures et Civilisations Etrangères > Département Etudes hispaniques et hispano-américaines
Diplôme: M1 Etudes romanes (Espagnol)
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Espagnol
Uncontrolled Keywords: Nahuatl, Chroniques, Conquistadors, XVIème siècle, Langue
Mots-clés dans une autre langue: Náhuatl, Cronicas, Conquistadores, Siglo XVI, Lengua
Abstract: L'objectif premier de ce travail n'est pas de trouver les vraies raisons de l'intentionnalité présente dans les corruptions du nahuatl faites par les conquistadors car il serait absurde de penser qu'il est possible d'affirmer connaître les pensées des conquistadors, alors que même leurs compagnons d'armes ne les connaissaient pas toujours. Il ne s'agit pas non plus de prétendre entrer dans la tête des hommes du XVIème siècle et faire une exposition de tout ce qui s'y trouvait. Il s'agit seulement d'imaginer, de proposer, avec beaucoup d'humilité et de respect, des hypothèses sur l'intentionnalité aperçue dans l'entrelacement des coïncidences entre corruptions et termes originaux. Il s'agit d'ouvrir la polémique autour de quelques termes pour faire naître quelques extraordinaires débats à propos du nahuatl dans la bouche des chroniqueurs et des conquistadors du XVIème siècle, un thème malheureusement trop peu évoqué dans les sphères de la recherche.
Résumé dans une autre langue: En este trabajo, no se trata de encontrar las verdaderas razones de cierta intencionalidad en las corrupciones del náhuatl por los españoles porque sería absurdo pensar que es posible acertar los pensamientos de los conquistadores, que a veces ni siquiera sus compañeros de armas conocían. Tampoco se trata de pretender entrar en las cabezas de hombres del siglo XVI y hacer una exposición de lo que se hallaba en ellas. Sólo se trata de imaginar, proponer, con mucha humildad y respeto, hipótesis de intencionalidad en el entrelazamiento de coincidencias entre corrupciones y palabras originales. Se trata de abrir una polémica alrededor de algunos términos para fomentar encantadores debates a propósito del náhuatl en el habla de los cronistas y conquistadores del siglo XVI, tema desafortunadamente muy poco evocado en las esferas de la investigación.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2156