L'interface oral-écrit dans l'apprentissage d'une langue étrangère : influence de l'input orthographique sur les représentations phonologiques : le cas des apprenants marocains

Solier, Clara (2019) L'interface oral-écrit dans l'apprentissage d'une langue étrangère : influence de l'input orthographique sur les représentations phonologiques : le cas des apprenants marocains. [Thesis]

[img]
Preview
Version de Diffusion
Text

Clara.Solier_these_4723.pdf


Télécharger (3MB) | Preview
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Spoken-written language interface in L2 language acquisition : the influence of orthographic input on phonological representations : the case of Moroccan learners
Creators: Solier, Clara
Directeur de recherche: Billières, Michel
Doctoral school: CLESCO : Comportement, Langage, Éducation, Socialisation, Cognition
Research unit: Unité de recherche interdisciplinaire OCTOGONE-LORDAT
Diplôme: Doctorat en Sciences du Langage
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Linguistique générale
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Français Langue étrangère (FLE)
Uncontrolled Keywords: Interface oral-écrit ; Représentations phonologiques et orthographiques ; Copie ; Production de la parole L2 ; Perception de la parole L2
Mots-clés en anglais: Spoken-written language interface ; Phonological and orthographic representations ; Copy ; L2 speech production ; L2 speech perception
Abstract: De nombreuses études ont montré que l’orthographe impacte les processus de perception et de production de la parole. Pourtant, l’influence de l’orthographe n’est prise en compte ni dans les modèles de perception, ni dans les modèles de production de la parole. L’objectif de notre étude est de tester l’influence de l’orthographe sur la production de la parole L2 avec des tâches de production écrite que nous comparons à des tâches de production orale. Nous faisons l’hypothèse que l’activation des représentations orthographiques en production écrite de mots permet de restructurer les représentations phonologiques et améliore les performances de prononciation. Nous testons cette hypothèse sur 100 sujets marocains natifs, apprenants débutants (A2) de FLE selon un design expérimental prétest/posttest. Les stimuli du protocole expérimental sont répartis en quatre catégories contenant quatre voyelles cibles /ɔ̃/, /ɑ̃/, /i/, /e/ en position finale de mot. Les sujets sont divisés en cinq groupes, chacun étant soumis à une condition expérimentale d’entrainement : répétition de paires minimales, répétition avec correction phonétique à l’aide de la méthode verbo-tonale, copie vocalisée, dictée et copie. Une tâche de répétition de mots est effectuée par tous les sujets en prétest et en posttest. Nous analysons l’effet de la condition expérimentale sur la performance de prononciation en posttest et dans les conditions expérimentales d’entrainement. Les résultats valident notre hypothèse : les performances de prononciation sont significativement plus élevées en posttest après un entrainement écrit. De plus, nous avons montré que la tâche de copie est celle qui permet d’améliorer les performances de prononciation de manière la plus efficace. Notre étude défend le rôle fondamental de l’écrit dans l’apprentissage et la remédiation de la production orale en langue étrangère et repose la question du passage à l’écrit en didactique du FLE
English abstract: Numerous studies have shown that orthography impacts speech perception and production processes. However, the influence of orthography is not taken into consideration in speech perception models, nor in speech production models. The aim of this study is to investigate the influence of orthography on L2 spoken production. We will compare written production tasks to spoken production tasks. We assumed that the orthographic representations activated during written production allow phonological representations to be modified, thereby leading to a more accurate pronunciation. We tested this hypothesis on 100 Moroccan beginning learners of French, using a pretest posttest design. Stimuli were split in four categories, containing four target vowels (/ɔ̃/, /ɑ̃/, /i/, /e/) in final word position. Participants were divided in 5 groups, each performing an experimental condition training: (1) repetition of minimal pairs, (2) word repetition with verbotonal method of phonetic correction, (3) vocalized copy, (4) dictation, and (5) copy. Participants completed a word repetition task in pretest and posttest. We analyzed the effect of the experimental condition on the pronunciation accuracy in the posttest and training tasks. Results confirmed our hypothesis: pronunciation accuracy is significantly better in posttest after written production training. Moreover, results indicate that the copy task improved the posttest pronunciation accuracy the most. Our study supports the fundamental role of orthography on second language phonology.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/7091