Comportements pro-sociaux et aversion à l'iniquité

Falco, Agnès (2019) Comportements pro-sociaux et aversion à l'iniquité. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Agnès.Falco_these_4820.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Prosocial behaviour and inequity aversion
Creators: Falco, Agnès
Directeur de recherche: Albinet, Cédric
Doctoral school: CLESCO : Comportement, Langage, Éducation, Socialisation, Cognition
Diplôme: Doctorat en Psychologie
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Psychologie et comportements
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Psychologie sociale
Uncontrolled Keywords: Prise de décision économique, Aversion à l’iniquité, Comportements pro-sociaux, Jeux socio-économiques, Électroencéphalographie (EEG)
Mots-clés en anglais: Fairness-Related Decision making, Iniquity aversion, Prosocial behavior, Socio-economics games, Electroencephalography (EEG)
Abstract: L’objectif de cette thèse est d’étudier la façon dont le contexte social associé à l’interaction économique et les caractéristiques des individus influencent leur prise de décision économique liée à l’équité. Pour ce faire, nous avons utilisé différentes approches provenant à la fois des neurosciences, de la psychologie sociale et de l'économie expérimentale. Dans une première étude, nous avons examiné les corrélats électrophysiologiques associés à la prise de décision économique dans un jeu d’ultimatum simulant une situation d’exclusion et d’inclusion. Les résultats ont démontré que les participants acceptaient plus souvent les offres inéquitables des proposeurs lorsqu'ils étaient intentionnellement sélectionnés par les proposeurs que lorsqu’ils obtenaient ces mêmes offres en étant appariés aléatoirement au proposeur par un ordinateur. Les analyses électrophysiologiques ont révélé des modulations d’amplitude de la FRN, de la P200 et de la P300 associées à la prise de décision liée à l'équité dans un contexte d'inclusion/exclusion sociale. La seconde étude visait à déterminer si les participants préféraient établir des interactions économiques de nature prosociale ou stratégique lorsqu’ils avaient la possibilité de sélectionner leurs partenaires économiques (répondeurs) dans un jeu d’ultimatum simulant un marché biologique. D’après les résultats, lorsque les participants choisissaient leurs partenaires économiques, c’était préférentiellement pour établir des interactions économiques prosociales. Par ailleurs, nous avons aussi constaté que le genre des répondeurs influençait le comportement des participants en fonction de leur propre genre mais aussi de leur niveau de sexisme et de leur représentation des inégalités hommes/femmes. Dans la troisième étude, nous avons comparé l’aversion à l’iniquité avantageuse et désavantageuse chez des jeunes adultes et des seniors. Les résultats ont montré que les jeunes adultes se comportaient de manière prosociale en égalisant à la fois leurs gains et ceux des autres joueurs. A l’inverse, les seniors se comportaient de manière plus individualiste, en privilégiant les options qui maximisaient leurs propres gains, de sorte que leur comportement traduisait une aversion moindre à l’iniquité avantageuse en comparaison avec leurs homologues plus jeunes.
English abstract: This doctoral thesis aims at investigating how the social context and the characteristics of individuals influence their Fairness-Related Decision Making. To this end, we used different approaches from neurosciences, social psychology and experimental economics. In a first study, we examined the electrophysiological correlates associated with economic decision-making in an ultimatum game simulating a situation of exclusion and inclusion. The results showed that participants accepted unfair offers more frequently from the proposer when they were intentionally selected by the proposer than when they obtained the same offers by being randomly paired to proposer by a computer. Electrophysiological analyzes revealed amplitude modulations of the FRN, P200 and P300 associated with Fairness-Related Decision Making in a context of social inclusion/exclusion. The purpose of our second study was to determine whether participants preferred to establish economic interactions of a prosocial or strategic nature when they had the opportunity to select their economic partners (responders) in an ultimatum game simulating a biological market. The results revealed that participants had preferences for prosocial economic interactions when social information is provided to them and when they are allowed to choose their economic partners based on this information. Gender information was also found to influence the participants’ decisions depending on their gender, but also their level of sexism and their representation of gender inequalities. The third study was designed to investigate the disadvantageous and advantageous inequity aversion of young and older adults. The results showed that young adults behaved in a pro-social way by equalizing their payoffs and those of the other player. In contrast, older adults behaved in a proself way, by preferring the options that maximized their payoffs, so that their behavior reflected less aversion to advantageous inequity compared to their younger counterparts
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8153