Les positions des Français concernant les politiques de contrôle : alcool, tabac et jeux de hasard et d’argent

CASTANIÉ, Sylvie (2019) Les positions des Français concernant les politiques de contrôle : alcool, tabac et jeux de hasard et d’argent. [Thesis]

[img]
Preview
Version de Diffusion
Text

Sylvie.CASTANIÉ_these_9012.pdf


Télécharger (3MB) | Preview
Item Type: Thesis
Titre en anglais: French positions on control policies related to alcohol, tobacco and gambling
Creators: CASTANIÉ, Sylvie
Directeur de recherche: MUNOZ SASTRE, Maria Teresa
Doctoral school: CLESCO : Comportement, Langage, Éducation, Socialisation, Cognition
Research unit: Centre d’Etudes et de Recherches en Psychopathologie et Psychologie de la Santé - CERPPS
Diplôme: Doctorat en Psychologie
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Psychologie et comportements
Uncontrolled Keywords: politiques de contrôle, Positions personnelles, Alcool, Tabac, Jeux de hasard et d’argent, France
Mots-clés en anglais: Control policies, Personal positions, Alcohol, Tobacco, Gambling, France
Abstract: Introduction : Utilisant une technique de scénarios, cette étude a exploré et cartographié les positions des Français de manière détaillée concernant les politiques de contrôle du tabac, de l’alcool et des jeux de hasard et d’argent. Méthode : Un échantillon de 344 adultes (dont des professionnels de santé et des juristes a jugé de l’acceptabilité des politiques de contrôle présentées dans 54 vignettes. Chacune d’entre elles vise une politique de contrôle relative à une consommation potentiellement addictive (tabac, alcool ou jeu d’argent), comprenant des mesures de prévention, de réglementation et des sanctions. Résultats : Grâce à l’analyse typologique, huit positions qualitativement différentes ont été trouvées. Elles se présentent sur un continuum allant du rejet total de toute politique de contrôle ou de réglementation faible, à une forte réglementation et des sanctions sévères. Ces huit positions sont : jamais acceptable (9 %), réglementation faible ou modérée (5 %), réglementation modérée associée à une forte prévention (11 %), réglementation modérée ou forte (11 %), réglementation forte associée à une forte prévention (23 %), sanctions modérées (9 %), sanctions sévères (9 %) et toujours favorable (9 %). Certains participants (14 %) ont été qualifiés d’« indécis ». Ces positions ont été associées avec les caractéristiques sociodémographiques des participants, leurs opinions politiques et leurs habitudes de consommation de produits potentiellement addictifs. Conclusion : Cette étude confirme que ces pratiques, fumer, boire de l’alcool et jouer de l’argent, ne sont plus considérées comme privées mais sont bien perçues comme des problèmes publics. Elles sont envisagées comme relevant de choix de société, ayant des incidences sur l’ordre social. Une majorité de participants est d’accord avec la politique de contrôle française actuelle. Le type préféré de politique de contrôle varie en fonction du produit considéré et selon le comportement de consommation du répondant (ex : plus le répondant est consommateur de produit addictif, moins il est favorable à une politique de contrôle fort). L’analyse des résultats donne à voir une convergence de traitement de ces consommations. Tous les participants sont favorables à la prévention, quel que soit le produit considéré. En général, les participants ont légitimé des mesures de réglementation forte, et plus particulièrement pour les JHA, ainsi qu’une politique de sanctions sévères pour l’alcool.
English abstract: Introduction: Using a scenario-based technique, this study explored and charted, the positions of the French concerning policies to control tobacco, alcohol and gambling. Method: A sample of 344 adults (including health professionals and lawyers) were polled on the acceptability of the policies of control via a presentation of 54 cases. Each one of them aims at a policy of control relative to potentially addictive consumption (tobacco, alcohol or gambling), including preventive measures, regulation and sanctions. Results: As a result of the typological analysis, eight qualitatively different positions were found. They are presented on a continuum – from total rejection of any policy of control or weak regulation, to favouring strong regulation and severe sanctions. These eight positions are: never acceptable (9%), weak or moderate regulation (5%), moderate regulation associated with strong prevention (11%), moderate or strong regulation (11%), strong regulation with strong prevention (23%), moderate sanctions (9%), severe sanctions (9%) and always favourable (9%). Some participants (14%) are described as « undecided ». These positions were associated with the sociodemographic characteristics of the participants, their political opinions and their consumption habits of potentially addictive products. Conclusion: This study confirms that these practices - smoking, drinking alcohol, and gambling - are no longer considered private but rather have come to be seen as public issues. They are viewed as choices made by society, with implications for the overall social order. A majority of participants agree with the regulations currently applied in France. The type of measure preferred by respondents varies according to the product under consideration as well as the respondent's own consumption patterns (e.g. the more the respondent is a consumer of addictive products, the less favourable he / she is to strong control measures). The analysis of the results shows a convergence in the treatment of these areas of consumption. All participants are in favour of prevention, regardless of the product under consideration. In general, participants confirmed an acceptance of strong regulatory measures, especially for gambling, as well as severe penalties with respect to the consumption of alcohol.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/8330